X
Identifiant Mot de passe
  Administrer le blog Créer un Blog ToutApprendre Test de langues
EVANGELIQUE KABYLE
Sunday 31 May 2009, a 19:47
Atatürk sur l’islam
 

Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes. L'islam, cette théologie absurde d'un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies."

(Mustapha Kémal Atatürk / 1881-1938 / in "Mustapha Kemal ou la mort d'un empire", Jacques Benoist-Méchin)

Sunday 31 May 2009, a 11:46
Grèce: nouvelle manifestation d'immigrés musulmans, incidents à Athènes
 

Des affrontements ont eu lieu vendredi après-midi entre policiers et immigrés musulmans, à l'issue d'une manifestation contre "le racisme et l'islamophobie", a-t-on appris de source policière.

La police a procédé à quarante interpellations tandis que deux magasins du centre-ville et deux voitures ont subi des dégâts matériels provoqués par les manifestants, selon la même source.

Les incidents ont commencé après un défilé d'un millier d'immigrés musulmans dans le centre de la capitale, qui protestaient contre la manière dont quatre immigrés syriens avaient été interpellés par la police mercredi au cours d'une opération de contrôle d'identité. Selon des manifestants, un des policiers a alors arraché un Coran et l'a piétiné.

La direction de la police a indiqué avoir ouvert une enquête sur cette affaire.

Scandant des slogans en langue arabe et criant "Allah, Allah", les manifestants pour la plupart âgés entre 20 et 30 ans, originaires notamment d'Afghanistan, du Bangladesh, du Pakistan, de Syrie et de Somalie, ont défilé jusqu'au Parlement et au siège du ministère de l'Intérieur.

D'importantes forces de police étaient présentes et les principales rues de la capitale étaient bouclées.

A la fin du défilé, des échauffourées se sont produites, une centaine de manifestants jetant divers projectiles contre les forces de l'ordre qui les ont dispersé en utilisant des gaz lacrymogènes.

"Les immigrés sont indignés, l'incident de mercredi a été la goutte qui a fait déborder le vase", a déclaré à l'AFP Vasso Akrivou, membre de l'organisation "Expulsez le racisme", qui a participé à cette manifestation.

Jeudi soir, des incidents avaient également eu lieu dans le centre d'Athènes entre les forces de l'ordre et plus d'un millier d'immigrés musulmans descendus dans la rue spontanément pour protester contre l'incident de mercredi. Une voiture avait été endommagée tandis que les policiers avaient dispersé les manifestants à l'aide de gaz lacrymogènes.

Les problèmes d'immigration sont récurrents en Grèce, pays confronté à des arrivées quotidiennes de migrants venus d'Asie via la Turquie, qui veulent rejoindre l'Europe de l'ouest. Les ONG grecques dénoncent régulièrement des brutalités policières à l'encontre des migrants.

source:laprovence.com

Sunday 31 May 2009, a 11:39
La traite des êtres humains en Pologne s'aggrave
 

La traite des êtres humains s'est «aggravée» en Pologne ces cinq dernières années du fait de l'adhésion à l'Union européenne (UE) et à l'espace Schengen, a affirmé hier, vendredi, un expert de l'ONU. Le phénomène porte notamment sur «l'exploitation pour le travail, la prostitution et d'autres formes d'exploitation sexuelle». Selon les données officielles, le nombre de cas de trafic d'êtres humains augmente quotidiennement. «L'ampleur du trafic des personnes en Pologne est non seulement importante mais elle s'est quelque peu aggravée au cours des cinq dernières années du fait de l'adhésion de la Pologne à l'Union européenne et à l'espace Schengen», a relevé Mme Joy Ngozi Ezeilo, Rapporteur spécial de l'ONU sur le trafic des êtres humains. Selon la responsable, l'adhésion de la Pologne à l'UE et à la zone de libre-circulation européenne a incontestablement» contribué à transformer la Pologne en un «pays de transit et de destination», alors qu'il était auparavant «principalement un pays de départ» de la traite.

source: infosoir

Sunday 31 May 2009, a 11:33
Les enfants abandonnés... c’est aussi leur journée
 

 

En évoquant un sujet aussi innocent que celui de l'enfant, on ne peut s'empêcher de penser aux nourrissons qui, à peine les yeux ouverts, sont abandonnés dans la nature ou, pour les plus chanceux d'entre eux, confiés aux services de la DAS.

Même si ce phénomène a toujours existé en Algérie, la Kabylie était relativement épargnée par cette attitude que certains jugent immonde. D'autres, par contre, pensent qu'il vaut mieux confier un enfant à des personnes qui seront capables de l'élever dignement, plutôt que de le laisser grandir dans un environnement qui lui sera austère et hostile. Les mères célibataires, parfois de jeunes gamines à peine sorties de l'adolescence, se retrouvent souvent seules à la fin de leur grossesse. Et même au bout de neuf mois de réflexion sur l'avenir de la progéniture indésirable, la sentence est fatale. L'abandon est une solution toute trouvée pour empêcher les procréatrices d'avoir mauvaise conscience. Mais là aussi, soulignons la débandade du “père” car,  pour faire un enfant, il faut être deux ! La mère ne saurait être la seule coupable, mais pour elle, aucune excuse dans un milieu qui ne badine pas avec la chose.

De surcroît, éviter le regard atroce de la société qui incite cette mère célibataire à trahir cet être candide et le laisser seul à la merci de son... destin. Un destin qui lui sera cruel et qui ne changera pas sa situation d'un iota, puisqu'il sera prédestiné à devenir malheureusement un enfant agressif et un futur délinquant en vivant constamment en marge de son environnement. Pour cela, l'Etat a construit des établissements pour abriter les bambins abandonnés à leur triste sort et leur éviter ainsi de se retrouver, une fois majeurs, encore coupables d'être nés sous X.

Nous avons pu avoir l'opportunité et le privilège de nous rendre dans un de ces foyers pour enfants abandonnés. Des enfants nés sous X. La pouponnière de Bouira semble passer inaperçue dans le quartier populaire de l'Ecotec. L'établissement de Bouira est un modèle de ce qui nous a été permis de constater. Nous ne pouvons que rester bouche bée devant les efforts fournis par le personnel. Une équipe pluridisciplinaire est en permanence aux petits soins envers les pensionnaires. Médecin, psychologue, infirmière, éducatrices, nourrices et puéricultrices se relaient pour apporter de l'affection et de l'amour d'une mère qu'ils n'auront finalement jamais ou très peu connus. Dans les différentes salles visitées, nous avons pu voir l'émerveillement et l'épanouissement des petits pensionnaires. “Lilas”, “Trèfle”, “Violette” et “Jasmin” sont les noms choisis pour les unités de vie qui servent de lieux de détente et de repos aux poupons. Egalement, une salle d'activité dans laquelle les éducatrices s'attellent à éveiller les sens des enfants en leur apprenant à jouer tout en les faisant participer aux différents travaux manuels. Des activités telles que des collages de féculents, de feuilles mortes, moulages en plâtre, coloriages et peintures reflètent l'état d'esprit des enfants et, où la couleur rouge revient souvent.

L'ensemble des salles dans lesquelles nous nous sommes rendus était dans un état de propreté immaculée. Aussi bien l'infirmerie que le réfectoire, ou encore la pièce destinée à la stérilisation des biberons sont minutieusement entretenus.

Là aussi, le rôle de l'équipe pluridisciplinaire est importante car, comme le souligne le directeur, des réunions sont régulièrement tenues pour orienter et améliorer le comportement de l'enfant qui sera amené à vivre dans une famille d'accueil. Un foyer accueillant mais dont les époux doivent justifier au préalable de plusieurs conditions sine qua non afin d'adopter et d'élever l'enfant dans un milieu sensible et affectif. De la paperasse, il en faudra, ainsi que du courage pour que les personnes voulant recueillir un enfant puissent y parvenir. Mais comme les statistiques l'indiquent, la volonté est plus forte que les tracasseries administratives.

 

Abandonnés et handicapés

 

Si les enfants généralement bien portant trouvent aisément des familles d'accueil, il n'en est pas de même pour les jeunes souffrant de troubles du comportement ainsi que les handicapés psychomoteurs. Ces derniers sont en effet plus difficiles à placer dans des familles qui souhaitent adopter un enfant. La réticence des tuteurs l'emporte souvent sur la volonté d'accueillir un enfant de préférence en bonne santé. Selon les dires du directeur, les enfants handicapés qui résident dans cet établissement ont été indésirables dès les premières heures de leur création : “ L'enfant est d'emblée rejeté et pire, parfois, lorsque la mère utilise toute sorte de remède pour interrompre prématurément sa grossesse... Mais lorsque le fœtus est formé, il reste très peu de chance pour que l'avortement souhaité ait lieu. De ce fait, on se retrouve neuf mois plus tard avec un enfant présentant des malformations irréversibles et là, il est malheureusement trop tard pour faire machine arrière”. C'est ainsi que naissent des nourrissons épileptiques, handicapés mentaux, moteurs et d'autres atteints d'hydrocéphalie. Même si des praticiens privés, en particulier des pédiatres se portent volontaires pour soigner ces “victimes”, il arrive que des cas soient incurables. L'établissement prend en charge l'hygiène, l'allaitement artificiel, les tenues vestimentaires, le gîte et le couvert ainsi que les sorties au grand air, mais ne peut absolument rien faire lorsqu'un enfant est en phase finale. Lorsque le temps le permet, les enfants sont emmenés dans le jardin de l'établissement où ils peuvent jouer et se défouler en plein air sous l'œil attendrissant du personnel. Toboggans et balançoires entourés de verdure luxuriante sont un cadre agréable et convivial qui souscrit parfaitement à un environnement familial. C'est toutefois la seule chose que les autorités puissent consentir afin que l'enfant s'épanouisse en toute quiétude. En cette Journée mondiale de l'enfance, plusieurs activités sont au programme dans cet établissement. Une journée qui sera célébrée cette année sous le thème de la culture et de la paix. Une paix que beaucoup de consciences recherchent, surtout après avoir eu le “courage” de renoncer aux joies que procure un enfant.

Légitime ou pas, ce dernier est, pour certains, le fruit d'un amour défendu tandis que pour les autres, il s'agit d'une aventure non souhaitée, c'est-à-dire sans le consentement de la génitrice. Les cas diffèrent mais le résultat est là, qu'on le veuille ou non, la démarche est condamnable sous toutes ses formes.

hafidh b

source:depechedekabylie.com

Sunday 31 May 2009, a 11:16
CANTIQUE
 



Sunday 31 May 2009, a 11:12
Comment lire la Bible ?
 

Qu'est-ce que la Bible ?

La Bible est la parole de Dieu. Elle est infaillible, et elle est pour les chrétiens la seule norme de vie et de foi. La Bible est constituée de 66 livres, répartis entre l'Ancien et le Nouveau Testament. Elle a été rédigée par plusieurs auteurs ayant vécu entre 1900 av. JC jusqu'au premier siècle de l'ère chrétienne, "mais c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu." (2 Pierre ch. 1 v. 21)

Les 5 premiers livres contiennent la loi de Dieu, et racontent les débuts de l'humanité, depuis la création du monde jusqu'à l'établissement du peuple d'Israël en Terre Promise. Ensuite viennent des livres historiques, des livres poétiques (les Psaumes, …), des livres prophétiques. Beaucoup de ces prophéties ont déjà eu leur accomplissement, d'autres concernent des temps à venir. Ensuite viennent les livres du Nouveau Testament : ils racontent la première venue de Jésus sur terre et le développement de l'Eglise pendant le premier siècle.

Comment interpréter les textes bibliques ?

Tout ce que la Bible dit est vrai, et il n'y a rien à ajouter, ni à retrancher : "Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre." (Apocalypse 22:18-19). Certains textes sont allégoriques, symboliques, mais toute la Bible ne saurait être interprétée de cette manière. Elle parle de personnes ayant réellement existé et de faits réels. Nous pouvons donc en tirer :

  • Des encouragements : "Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein." (Romains ch. 8 v. 28)
  • Des conseils précieux : "Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde" (Proverbes ch. 28 v. 13)
  • Des avertissements clairs : "Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur." (Romains ch. 6 v. 23)
  • Des interpellations de Dieu : "J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité" (Deutéronome 30:19)

Mais avant tout cela, nous apprenons par la Bible à connaître le seul vrai Dieu, son amour, sa bonté, sa puissance, sa justice, son œuvre, le sacrifice de Jésus, …

Quelques conseils de lecture

On conseille généralement de lire la Bible en commençant par le Nouveau Testament, et plus particulièrement par les 4 évangiles.

source: lirelabible.net

Sunday 31 May 2009, a 11:05
L’Internet au service des eglises et ministères chrétiens
 

Ce n'est pas la première fois que des innovations technologiques sont à l'origine de modifications profondes de la société. Hier, l'apparition de l'électricité ou de la machine à vapeur. Aujourd'hui, les télécommunications, l'informatique et l'Internet. D'une part, l'informatique permet de digitaliser les informations et de les traiter. D'autre part, les nouveaux moyens de télécommunication permettent d'échanger la connaissance. Ces nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) changent donc profondément la vie au quotidien des citoyens.

Beaucoup d'entreprises l'ont déjà compris et utilisent l'internet pour la transmission d'informations de toute nature. L'Internet est un facteur très important du point de vue économique. Les services de l'Internet vont permettre aux entreprises d'émettre, de recevoir, de rechercher des informations, voire de donner à leurs employés les moyens de mettre en place un travail coopératif à distance totalement efficace. D'autant que toutes les informations commerciales, techniques, économiques, pratiques et culturelles sont accessibles en temps réel. L'avantage d'Internet réside dans la possibilité de pouvoir agir ou réagir beaucoup plus efficacement. Et il est grand temps pour que les églises et ministères chrétiens saisissent cette opportunité qu'offre l'Internet.

L'introduction progressive de ces technologies dans nos églises et ministères chrétiens va aboutir à une amélioration sans précédente de notre système de travail. Ceux qui l'ont déjà compris, parlent aujourd'hui de « l'Eglise Internet ». C'est le cas de Pasteur Youngi Cho, de Docteur Rick Warren et tant d'autres.

Dans certains coins du monde, les chrétiens assistent au « Service Internet » avec possibilité de faire les dons en ligne ou d'envoyer leurs offrandes sur l'internet. Dans mon ministère, j'expérimente avec impacts ce service Internet de temps en temps. Je vois des âmes sauvées, les affermissements sont donnés, et les miracles s'opérer via l'internet. Certes, l'onction est sans limite et le Saint-Esprit agit aussi efficacement en ligne.

Vous savez pourquoi Jésus-Christ aimait souvent se rendre auprès du lac pour enseigner (Luc 5.1-3), c'était non seulement parce que la foule y affluer, mais aussi pour des raisons acoustiques, car les eaux du lac amplifiaient sa voix. Donc Jésus-Christ se servait des notions acoustiques pour se faire bien entendre à la foule.

Et je crois fermement qu'avec cette évolution technologique, si Jésus- Christ était encore physiquement sur la terre, il allait recourir, en outre, non seulement aux NTIC pour faire son ministère, mais aussi il allait sûrement avoir un site web « jesuschrit.com », « jesuschristministries.net »,...

A cette heure de la mondialisation ; Les hommes de Dieu que nous sommes, nous devons savoir que l'internet est devenu un vecteur formidable et incontournable de l'information, et il offre beaucoup d'opportunité à nos églises et ministères chrétiens. Ce réseau mondial, l'internet, étant qu'un système de communication et d'information entre plusieurs ordinateurs connectés à travers le monde, est en pleine évolution avec des perspectives de croissance exceptionnelles. C'est devenu un moyen formidable de prêcher, d'enseigner, de gagner les âmes et de libérer l'onction du Saint-Esprit en dehors de nos frontières. C'est ainsi que l'internet est en train de modifier nos habitudes et de transformer petit à petit notre façon de service Dieu.

Grâce à une présence sur Internet, nos églises et ministères chrétiens pourront améliorer efficacement leurs images de marque et croître en plus leurs degrés d'action ou de réaction face à leurs environnements. Le prophète Esaïe ne nous invite-il pas à élargir l'espace de notre tente ? (Esaïe 54.2). Cela est surtout possible avec Internet au moins que vous n'ayez pas une vision de croissance pour votre église. Et je crois que grâce à l'Internet aussi, que la bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. Matthieu 24.14

Je ne cesse de bénir Dieu quand je pense au travail énorme que font les sites web chrétiens comme www.topchretien.com, www.journalchretien. net, www.epeedelesprit.com, www.jehoway.com,.., voire des agences web chrétiens comme www.gospelmedias.com et tant d'autres qui sont présent sur la toile. Toutes fois, il y a encore une grande absence de beaucoup d'églises et ministères chrétiens sur Internet.

Oh Hommes de Dieu, ayons la vision de croissance qui va au delà de quatre mur de nos églises. Ne laissons pas aux pornographes de remplir l'internet avec les sites pornographiques, même les magiciens et les escrocs se servent de l'Internet pour faire des victimes. Et des fois ce sont nos membres et nos enfants qui y perdent la foi par ce qu'ils ne savent pas dans quel site internet se rendre. Combien d'internautes sont perdus en visitant ces sites noirs. Il est grand temps pour nos églises et ministères de remplir l'Internet avec des sites dynamiques, attrayant et puissants par la vertu du Saint-Esprit.

Yes, we can

Ev. Pathy Situazola Makanga

source: le journal chrétien

Sunday 31 May 2009, a 10:56
ALGERIE : le Pouvoir antisémite s’adonne au lynchage médiatique contre les Kabyles
 

Ce sujet intéressera surement nos lecteurs kabyles mais aussi ceux qui sont habituellement révoltés par l'antisémitisme des musulmans. L'article d'Ennahar, journal algérien, est en vérité une brûlot contre les Juifs autant qu'il l'est contre les Kabyles.  

Désinformation : le temps est Mossad sur le ciel du MAK

Le MAK (Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie) est actuellement la cible d'une vive campagne de désinformation. Le pouvoir en place, par l'intermédiaire du quotidien Ennahar verse sans scrupule dans l'intox de la pire espèce avec le sombre dessein de nuire gravement au MAK et à son président, Ferhat Mehenni, et partant, à tout le peuple kabyle. Dépassant de loin la simple diffamation qui ne viserait qu'à nuire à la réputation d'autrui, Ennahar entreprend ici une véritable chasse aux sorcières en publiant un article assassin dont la teneur s'apparente à un appel au lynchage public. Monter les Algériens contre la Kabylie, appeler les foudres des islamistes sur la tête de Ferhat Mehenni, voilà le but inavoué mais néanmoins manifeste du pouvoir algérien.

Mardi 26 mai, Ferhat Mehenni, président du MAK et chanteur kabyle engagé, faisait un discours à New York lors de la huitième session de l'instance permanente des peuples autochtones de l'ONU (lire). Ce discours historique était l'occasion de plaider la cause de la Kabylie opprimée en mettant en avant la solution qui est la raison d'être du MAK : l'autonomie de la région.
«Avec l'appui de la communauté internationale et des organes des Nations Unies chargés du respect des pactes internationaux relatifs aux droits sociaux économiques et culturels, nous espérons faire ensemble pression sur le pouvoir algérien pour que le peuple kabyle puisse jouir de l'ensemble de ses droits que seule une autonomie régionale qu'il revendique à travers le MAK, lui donnera », a notamment déclaré Ferhat Mehenni.

« J'en appelle personnellement à toutes les consciences éclairées de par le monde pour aider ce peuple de 10 millions d'âmes qui, même en état de légitime défense, préfère une solution politique, l'autonomie régionale, à une solution militaire », a affirmé M. Mehenni.

 

Réaction de l'Etat algérien

Suite au discours de Ferhat Mehenni, l'Etat algérien n'a pas trouvé mieux, dès le 28 mai, que de commander un article vitriolé au quotidien Ennahar avec l'intention évidente de dénigrer la MAK et ses dirigeants, et à travers eux, tout le peuple kabyle. Ennahar n'hésite pas, et sans aucun scrupule, à monter un scénario diabolique dans un papier qui n'est en fait qu'un tissu de mensonges et dans lequel les Kabyles sont assimilés aux Juifs et aux impies en général. Ainsi, selon Ennahar, les Kabyles comploteraient avec le Mossad. Ferhat Mehenni se serait réuni avec des Juifs à l'ambassade d'Israël à Paris. Il est accusé d'avoir porté ‘‘des accusations qui touchent à la sécurité générale et qui portent aussi atteinte à l'Algérie et à son armée.”
Une radio sioniste (‘‘Radio Israël”) aurait relayé l'information dans une émission fictive au cours de laquelle des représentants du MAK auraient remis en question les sacro-saintes ‘‘constantes nationales” que sont la langue arabe et l'Islam. Ces militants du MAK revendiqueraient l'autonomie pour une région qui aurait pour capitale Tizi Ouzou, où la langue nationale et officielle serait tamazight et où des libertés religieuses seraient reconnues au Juifs et aux Chrétiens. Le MAK est accusé de faire alliance avec Israël et de nuire à l'Islam en réfutant la légitimité de cette religion si chère aux dirigeants algériens. En réaction à de tels propos attribués aux représentants du MAK, des auditeurs scandalisés seraient intervenus pour exprimer leur indignation : ‘‘Des algériens résidents en Europe, qui ont fait des interventions à l'émission, ont demandé que cessent ces atteintes contre l'Algérie et ont traité Ferhat Mehenni de traître et de valet des Juifs et des Américains. Ces derniers ont fait savoir à travers l'émission que les Kabyles sont des hommes libres qui ont combattu et chassé la France de l'Algérie, ont adopté l'Islam dans le Djurdjura et ne suivront jamais ni les traîtres ni les juifs.”

 

Réplique du MAK

Les responsables du MAK se sont évidemment empressés de démentir les affabulations d'Ennahar. Ferhat Mehenni a, pour sa part, décidé de porter plainte et a chargé son avocat de le faire en ces termes :
‘‘ Mon cher Maître, Bonjour ;
Pourriez-vous engager des poursuites judiciaires contre le quotidien algérien “Ennahar”, son directeur de publication et le journaliste ayant signé l'article diffamatoire qu”ils ont commis aujourd'hui contre moi et dont le lien est ci dessous.
Le DRS, Bouteflika et autres Ouyahia sont enragés du succès retentissant de ma déclaration à l'ONU sur l'Algérie qui opprime la Kabylie et cet article est leur réponse, une manière honteuse de se défendre. Par ailleurs, une représentante diplomatique algérienne près de l'ONU, d'origine kabyle, en a déjà payé les frais. Elle vient d'être congédiée pour m'avoir approché et dit bonjour à New York. Jusqu'où vont-ils aller dans leur folie ?”

Sources :

1) L'article d'Ennahar
2) Le discours de Ferhat Mehenni à l'ONU

Merci à Amnay
source: Bivouac-id

Saturday 30 May 2009, a 22:19
Chant chrétien en français mon âme béni l’eternel
 



Saturday 30 May 2009, a 12:46
Le réveil des chrétiens d'Algérie
 



Saturday 30 May 2009, a 12:36
cantique j'ai tellement Rêver version rai (djam's)
 

chanson rai chantée par Djamel (Djam's) un  français d'origine algérienne Guéris mon pays, guéris ma nation" une prière adressée à Jésus pour tous nos frères et soeurs en Algérie.

 decouvrez son site sur :http://www.djams-music.com/



Saturday 30 May 2009, a 12:23
Miracle: Argentine - Un pasteur sauvé par sa Bible
 

Une  foi à l'épreuve des balles

 La foi a sauvé un pasteur évangélique en argentine : la bible (NDKR : le pasteur a précisé plus tard qu'il s'agissait en fait d'un livre de psaumes) qu'il portait sur lui a intercepté une balle de revolver tirée par un voleur.

Mauricio Aanes Condori, pasteur  évangélique en argentine, n'est pas près d'oublier le miracle qui s'est produit mercredi à  l'intérieur de son temple, situé dans la localité de Rodea del medio, à 1000 Km à l'ouest de Buenos aires, dans la province de Mendoza.

 Alors que ce pasteur de 37 ans tentait de repousser deux malfaiteurs en leur expliquant que le lieu de culte ne contenait aucun objet de valeur, l'un deux  a ouvert le feu sur lui. Les fideles, qui ont assisté a la scène et appelé la police après la fuite des délinquants, ont vécu un nouveau choc, en voyant le pasteur se relever, indemne.

Explication du miracle : l'épaisse de la bible que Mauricio Zanes condori portait à l'endroit du cœur a dévié la balle, portant tirée a moins de deux mètres de distance, un médecin  a confirmé qu'il ne souffrait que d'une légère éraflure sur le torse  

 source: blogdei

Saturday 30 May 2009, a 12:07
Cinq personnes arrêtées au port de Béjaïa
 

 

Tentant de rejoindre illégalement l'autre rive de la Méditerranée, cinq personnes âgées entre vingt et vingt-cinq ans, ont été interceptées mercredi après-midi au port de Béjaïa à bord du car-ferry El-Djazaïr, apprend-on de source sûre. Selon la même source, les cinq jeunes arrêtées se sont introduits à bord du bateau dans la soirée du mercredi, soit quelques heures seulement avant que le car-ferry ne prenne le large à destination du port de Genova, en Italie. Ce sont des travailleurs de l'entreprise de réparation navale de Béjaïa qui ont découvert les cinq clandestins avant d'alerter les services de sécurité qui les ont mis aux arrêts. Ils devraient être présentés aujourd'hui, samedi, devant le parquet pour embarcation illégale à bord d'un bateau.

Signalons par ailleurs que le car-ferry El-Djazaïr, se trouvait depuis le 23 du mois en cours, à bord du dock flottant de l'Erenav de Béjaïa pour subir des travaux de réparation et a pris le large à destination de Genova, le jeudi.

Dalil.s

source: la dépeche de kabylie

Saturday 30 May 2009, a 12:01
Le lundi de Pentecôte est redevenu un jour férié
 

Un jour férié comme un autre. Même si la question semble encore confuse pour de nombreux salariés, voire certains patrons ou responsables du personnel, les choses sont à nouveau très claires depuis l'année dernière : le lundi de Pentecôte est redevenu un jour férié. Comme un lundi de Pâques, un 14 Juillet ou un jour de l'An. Et comme c'était le cas avant 2002.


Saturday 30 May 2009, a 11:51
Pays-Bas : L’islam est un facteur de délinquance, affirment des experts travaillant pour le ministère de la justice.
 

Le ministère néerlandais de la justice est en train d'étudier de quelle manière aborder la criminalité des jeunes efficacement. Armé des résultats de cette étude, le ministère s'attaquera à la problématique de la jeunesse d'origine marocaine.

L'islam est probablement une des causes du comportement délinquant des jeunes d'origine marocaine, selon Corine de Ruiter, professeur de psychologie légale à Maastricht, qui a dessiné avec d'autres pour le ministère de la justice des moyens de s'occuper des jeunes criminels d'origine marocaine. Selon De Ruiter, les jeunes d'origine marocaine (et turque) sont « en retard dans leur développement moral ».

Ce retard est l'un des facteurs qui peut entraîner un comportement criminel : il a été scientifiquement démontré que les délinquants font preuve de fonctions morales amoindries, de moindres dispositions à l'empathie et d'un moindre contrôle de l'agressivité. Le caractère moins développé du « raisonnement moral » des jeunes d'origine marocaine et turque s'explique selon De Ruiter et son collègue Kim van Oorsouw par l'origine musulmane de ces minorités.

« Dans l'islam, l'accent est mis sur l'obéissance et le respect dû aux parents. L'individualisme et l'indépendance sont moins importants, et ce sont précisément ces qualités qui peuvent amener le développement moral à un niveau supérieur. » écrivent les co-auteurs de la base de connaissances sur la façon de traiter les jeunes criminels d'origine marocaine.

Les enfants des familles néerlandaises grandissent dans une culture de négociation démocratique et de concertation avec leurs parents, au sein de laquelle ils apprennent à prendre des décisions. Les enfants musulmans grandissent généralement au sein d'une structure familiale où ils doivent uniquement suivre les ordres. Il n'existe pas encore de preuve empirique liant ceci à un comportement antisocial ou criminel, mais les auteurs pensent « plausible » qu'il en aille ainsi.

Les jeunes d'origine marocaine font également face à d'autres facteurs relatifs à leur origine que ceux des jeunes d'origine turque. Le Maroc est moins industrialisé et moins démocratique que la Turquie. De plus, au Maroc les femmes ont moins de droits politiques, ce qui va de pair avec l'illettrisme. Il est également notoire que les Marocains souffrent davantage de schizophrénie que la moyenne. Cela est peut-être lié à fréquence élevée des mariages entre cousins, selon le chercheur Trees Pels qui a également travaillé sur le rapport.

Source : Islam in Europe (source originale en néerlandais Binnelands Bestuur)
Traduction d'extraits Bivouac-ID

Friday 29 May 2009, a 12:46
JÉSUS guérit
 

Puis JÉSUS dit au centenier : Va, qu'il te soit fait selon ta foi. Et à l'heure même le serviteur fut guéri, Matthieu 8:13.

La guérison miraculeuse au NOM DE JÉSUS est possible à celui qui croit.
En effet, L'ÉTERNEL a le pouvoir de guérir toute maladie, et toute infirmité par SA PAROLE VIVANTE. Car IL dit, et la chose arrive ; IL ordonne, et elle existe, atteste Psaume 33:9.

Nous avons ci-haut le témoignage de la guérison du serviteur d'un centenier romain, par La Puissance de LA PAROLE DE DIEU. Cet officier de l'armée s'humilia devant JÉSUS, L'appelant : SEIGNEUR, en présence de tout le peuple, et ce malgré son grade militaire. Et il Lui confessa ses péchés et témoigna sa foi en disant : SEIGNEUR, je ne suis pas digne que TU entres sous mon toit, mais dis seulement UN MOT, et mon serviteur sera guéri, relate Matthieu 8:8.
C'est pourquoi dans Son Immense Amour, LE SEIGNEUR JÉSUS envoya SA PAROLE qui guérit à l'instant même le serviteur du centenier romain, à cause de la foi de son maître.

LE CHRIST qui a guéri cet homme atteint de paralysie a également le pouvoir de guérir quiconque croit et s'humilie devant LUI.
Si tu es malade en ce moment, crois seulement que LE SEIGNEUR a le pouvoir de te guérir, et invoque Ton SAUVEUR JÉSUS-CHRIST, car IL a dit dans l'Évangile selon Marc 9:23 :
Tout est possible à celui qui croit.

Maux de tête, de ventre, hépatite, cancer, sida, stérilité, paludisme, anémie falciforme, diabète...ont été vaincus sur la croix par Les Meurtrissures de JÉSUS-CHRIST NOTRE SEIGNEUR et SAUVEUR. Car c'est par Ses Meurtrissures que nous sommes guéris, révèle Ésaïe 53:5.
N'attends pas demain, décharge sur CHRIST ta maladie, et LE FILS DE DIEU te donnera la bonne santé et du repos.

LE SEIGNEUR JÉSUS t'aime ! C'est pourquoi IL a donné SA VIE pour ton salut, afin que tu bénéficies de Sa Puissance qui guérit.
Si tu crois, tu verras la gloire de DIEU, promet LE FILS DE DIEU dans Jean 11:40. En jeûnant et en pratiquant de bonnes œuvres, ta guérison germera promptement, dévoile Esaïe 58:6-8.
C'est ainsi que la révélation du Psaume 107:20 : "IL envoya SA PAROLE et les guérit" s'accomplira dans ta vie pour ton bien-être.

Heureux quiconque croit au SEIGNEUR JÉSUS qui guérit toute maladie !

Pour recevoir JÉSUS comme SEIGNEUR et SAUVEUR cliquez ici >>

Pasteur Givelord.


source: laparolededieu

Friday 29 May 2009, a 12:43
Chrétiens en Turquie
 



Friday 29 May 2009, a 12:40
les persécutions des chrétiens par les islamistes SOS
 



Friday 29 May 2009, a 12:36
TEMOIGNAGE D'Ellen CHIANELLO AGEE DE 43 ANS
 

"En refusant de croire en Dieu pour connaître la vraie liberté, je réalisais que j'étais de plus en plus prisonnière de mes passions,
de mes vices pervers, de moi-même et qu'une puissance néfaste agissait toujours d'avantage sur moi. Le péché faisait de ma vie un échec total".

A douze ans, en passant devant une église Evangélique, j'entendis chanter des gens joyeux et cela m'attira. Il y avait un chant qui toucha particulièrement mon cœur: "Jésus, c'est le plus beau nom, Merveilleux Sauveur…" Soudain, je me mis à pleurer sans savoir pourquoi.

En rentrant chez moi, j'expliquai à ma mère ce qui était arrivé. Celle-ci émue par mon récit, m'encouragea à aller à L'église Je m'y suis rendue pendant six mois, tout en continuant d'autres activités, telles le sport, la musique, notamment instrumentale comme la trompette, le piano et la guitare, mais aussi d'autres loisirs.

Petit à petit, j'ai complètement délaissé l'église

Le 11 septembre 1976, j'avais quinze ans. C'était un peu avant la rentrée scolaire sur Marignane, j'étais allée à la fête foraine. Le soir, je rentrais chez moi à bord de mon cyclomoteur. Il pleuvait et la route était glissante. A un virage, je voulus tourner à gauche, mais un autre véhicule ne respectant pas le stop, me heurta. Je fus aussitôt projetée sur le sol, inanimée. Je perdis beaucoup de sang et tombai dans un coma de cinq jours. Je fus transportée à l'Hôtel Dieu sur Marseille, pour y être hospitalisée pendant trente jours. J'ai souffert d'un traumatisme crânien aigu avec des pertes de mémoires.

Après ma sortie de 'hôpital, je n'avais pas retrouvé mes repères. J'avais un trouble du comportement, je devenais de plus en plus agressive. J'étais suivie par un psychiatre qui me soignait par des séances de relaxation. Je ne pouvais plus reprendre mes activités scolaires. J'étais en BEP de Comptabilité.J'éprouvais des difficultés de remise à niveau sur le plan social. J'ai eu un suivi psychologique jusqu'à l'age de 17 ans.

Un an plus tard, j'obtins un brevet de secourisme et trouvai un emploi dans les ambulances. Mon co-équipier était évangélique et m'offrit une bible. Cependant, je ne comprenais pas encore que Dieu me cherchait. J'acceptais la Bible, mais déclarer n'avoir pas besoin de son Jésus.

Avec le temps, je compris qu'il y avait plusieurs manières de vivre: Il était possible de faire comme tout le monde ou bien d'obéir aux enseignements de la Bible, ce qui me paraissait très contraignant et difficile à supporter. Il était clair que j'avais un choix à faire, je restais hésitante en dépit des appels de Dieu clairement ressentis dans mon cœur.

Pendant plusieurs années, je me suis laissée glisser peu à peu vers un mode de vie où la Personne de Dieu, n'était pas prioritaire. La mauvaise influence de certaines amies favorisa une dégradation des mœurs, qui m'amena à aller consulter des voyantes et à faire du spiritisme. Dieu persistait dans ses appels et moi je durcissais mon cœur.

Ma grand-mère était guérisseuse et jetait des sorts, et j'avais un oncle qui pratiquait la magie et faisait usage de la pendule. Le malheur était entré dans ma famille. Mon frère, décéda à l'age de 33 ans du sida qu'il avait contracté par la toxicomanie.

Je m'endurcissais de plus en plus. J'allais jusqu'à mettre en cause l'existence de Dieu. J'essayais de me persuader qu'il n'existait pas. Bien sur, c'était commode pour masquer ma culpabilité, ma désobéissance et mon orgueil.
La vie que je menais et que la Bible taxait de débauche, d'immoralité avait une apparence de liberté, mais était devenue pour moi de l'esclavage.

En refusant de croire en Dieu pour connaître la vraie liberté, je réalisais que j'étais de plus en plus prisonnière de mes passions, de mes vices pervers, de moi-meme et qu'une puissance néfaste agissait toujours d'avantage sur moi. Le péché faisait de ma vie un échec total.

J'habitais avec quelqu'un qui pratiquait la magie noire et je fis un soir une expérience étonnante... Au moment d'aller me coucher, je pris une Bible et la mis sous mon oreiller. Au milieu de la nuit, j'étais dans un sommeil profond, je vis mon corps se dédoubler, mon visage était complètement ridé, j'étais métamorphosée. Néanmoins, je riais comme une hystérique.
Tout à coup, je vis surgir autour de mon lit, des flammes de feu Elles ne me touchaient pas et je rais toujours aux éclats. Je n'étais plus moi-meme.

La personne qui dormait à mes cotés se réveilla et me demanda ce qui se passait. Après quelques explications, elle finit par me traiter de folle. Lorsque je fus revenue à moi-meme, j'ai eu très peur et je me suis souvenue que j'avais la Bible sous mon oreiller. J'ai crié à Jésus et les flammes de feu ont disparus. Je n'ai cependant pas compris le message de Dieu, qui désirait pour moi un Salut complet.

Quelques semaines plus tard, je tombais dans une dépression, dans l'alcool, dans l'haschich, la cigarette et les anti-deprésseurs. Profondément désespérée j'ai passé quinze jours en hôpital psychiatrique par des séances thérapeutiques pendant deux années.

J'étais au chômage, je n'arrivais pas à trouver du travail. Je fréquentais des endroits malsains, je chantais la nuit dans des cabarets. Je dépensais mon argent à faire des maquettes dans des studios d'enregistrement.

J'avais un ami journaliste qui habitait Paris et qui m'incita à rejoindre la capitale. Ce que je fis en 1989. Je trouvai un emploi d'ambulancière que j'occupai sur Clamart jusqu'en 1995. Je quittai ma chambre d'hôtel, pour un joli deux pièces.

En 1991, je sombrais toujours dans l'alcool, les médicaments et le tabac. Je déprimais complètement. Je travaillais certes, mais je continuais à mener une vie de débauche.

Un soir, une amie m'appela de Rognac, je n'avais plus eu de ses nouvelles depuis quatre années. Elle avait eu mon numéro de téléphone par ma mère. J'appris alors qu'elle s'était converti à Jésus et qu'elle s'était faite baptiser. Mais je ne voulais toujours rien savoir sur Dieu, prétendant ne pas avoir besoin de Lui. J'étais très révoltée et abattue. Toutefois, mon amie insista pour me donner un numéro de téléphone. C'était celui d'une chrétienne âgée de 80 ans. J'ai fini par accepter et j'ai contacté cette dame qui me donna rendez-vous chez elle. Pleine d'attention et de gentillesse, elle me parla de Jésus et écouta à narration de mes différents problèmes quelle patience elle eut à mon égard!

Elle m'invita à aller à une église évangélique. J'acceptai et le dimanche matin, je l'accompagnais au culte. Je me rappelle avoir eu envie de tout casser, mais je me retins. Le pasteur lança un appel à tous ceux qui voulaient accepter jésus. Le Saint Esprit toucha mon cœur, mais une force adverse me retenait, je lui résistai et avançai à l'IMPOSITION DES MAINS.

Je fondis en larmes. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Malheureusement, je m'énervai, voulu reprendre les choses en mains et rentrai chez moi contrariée. Là, je pris un calmant avec un verre de whisky Je ne pouvais plus dormir et passai une nuit blanche. Je téléphonai à la dame chrétienne et elle pria avec moi.

Un autre dimanche, alors que je me préparais pour aller au culte, je tombai à genoux dans la salle à manger, Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, une lumière m'envahissait, je ne pouvais plus ouvrir les yeux. Je sentis une main se poser sur moi et je me suis mise à pleurer longuement tout en confessant mes péchés. Je ne pouvais plus me relever, accablée que j'étais par le poids de mes péchés. Je suppliai Jésus de me pardonner et de me sauver. Je sentais en moi l'assurance du pardon de Dieu et de la vie éternelle au travers de Jésus-Christ.

Quelques jours plus tard, j'étais en voiture avec la dame âgée et une autre chrétienne, qui m'assurait que j'allais être baptisée du Saint Esprit Quinze minutes plus tard, je reçus le feu sur moi et j'eu très chaud. Je parlai en langues que je ne connaissais pas et cela dura deux heures.

Je demandai des explications à mes nouvelles amies qui m'assurèrent qu'il s'agissait du baptême du Saint Esprit et de Feu, tel qu'il est annoncé dans la Parole de Dieu. Cela renforça mon assurance d'être sauvée Dieu guérit progressivement mon intérieur et je commençai à être délivrée de la cigarette, de l'alcool et des médicaments. Jésus mettait en moi de nouvelles valeurs, telles que l'amour, le vrai, et l'humilité. Il m'a ouvert les yeux sur une vie nouvelle que je ne pouvais même pas imaginer avant de me convertir.

Aujourd'hui, je suis heureuse de m'être réconciliée avec Dieu et de marcher avec Lui en lisant et en mettant en pratique sa Parole. J'essai de lui obéir et de ressembler à son fils Jésus par l'amour, la fidélité. Le Saint Esprit déverse sur moi Sa Bonté, Sa Compassion et Sa Lumière. C'est pour cette raison aujourd'hui que mon âme le loue.

Je confesse à quel point je L'aime et que sans Lui je ne suis rien.



Auteur : Ellen CHIANELLO

Source: nycodem

Friday 29 May 2009, a 12:32
CETTE CULTURE DE VICTIMISATION.
 

La culture de victimisation dans laquelle nous vivons, nous fait craindre aveuglément les jeunes devenus violents. Des conférences, des réunions, des ministres déconnectés essaient de comprendre ce problème de violence. Sans toutefois, trouver des solutions effectives.

Ces violences semblent récentes et pourtant, elles datent de plusieurs années déjà sans qu'on s'en préoccupa. Nos jeunes en ont marre de vivre dans cette société aseptisée. La drogue est malheureusement une réponse à l'existence de cons des adultes amorphes. Ils nous crient du fond de leur être, qu'ils sont l'avenir de nos sociétés. Ils attendent des réponses d'adultes vrais et authentiques. Ils n'ont que le langage de bois en retour.

Les jeunes sont de plus en plus violents et nous sommes entièrement responsables. Ils répondent par la violence parfois abominablement destructrice face à une société qui les violente constamment...Nos sociétés libérales où les gagnants prennent le pas sur les perdants, fragilisent le psychisme de nos ados. Il ne faut pas s'étonner que la cause de mortalité prioritaire soit, le suicide. Que pensons-nous faire pour endiguer ce malaise social ? Avant de les juger, cherchons la part de cristal qui les habite, pour mettre à profit leurs potentialités.

Voyons ensemble le monde possible à construire avec des adultes ayant une cohérence de vie qui leur donnera une colonne vertébrale solide. Sachons également leur dire « NON », ce principe essentiel éducatif qui permet les repères. Soyons des hommes et des femmes debout qui ne craignent plus leurs Jeunes mais, les aime inconditionnellement en leur originalité. Ces quelques bases changeraient le visage de nos sociétés. Puissions-nous engager maintenant des actes qui seront porteurs, pour eux !

Mais de grâce, cessons de jouer aux victimes. Cette pensée négative et ce comportement victimaire que nous arborons depuis des années n'aide personne et surtout pas les Jeunes qui attendent autre chose que des pleurnichards adultes qui, ne pensent qu'à leur petite vie mesquine. Cessons d'avoir peur de tout et de rien. Le Monde ne se construit pas avec des trouillards mais des hommes ayant une confiance sans mesure en l'Avenir, notamment des Jeunes.

Bruno LEROY.

source: journal chrétien

Friday 29 May 2009, a 12:23
Aimer Jésus
 

Aimer Jésus, c'est languir d'être avec Lui. Aimer Jésus, c'est penser à Lui. Aimer Jésus, c'est Lui obéir, Lui obéir volontairement et implicitement, non par faiblesse ou à contre-cœur. La certitude du ciel est assurée quand nous gardons Jésus au centre de nos cœurs, au centre de nos vies. Il doit être l'auteur de nos impulsions et de nos désirs, de nos efforts et de nos actions. "Quoi que vous fassiez, en paroles ou en actes, faites-le au nom du Seigneur Jésus." Irez-vous au ciel ? Qui est Jésus pour vous ? Est-ce qu'Il vous charme ? Est-ce qu'Il vous entraîne plus près du ciel ? Est-ce pour être avec Lui que vous recherchez le ciel ? Est-Il la fleur la plus belle de toutes dans le jardin du ciel ? Est-Il le plus rare et le plus précieux bijou parmi les joyaux du ciel ? Est-il plus doux que tous les chants du ciel ? Jésus et le ciel sont liés ensemble.
L'aimer avec une dévotion passionnée et ineffable, c'est le commencement, la continuation et l'achèvement du ciel. Paul dit: "Je suis maintenant prêt à être offert en libation, et le moment de mon départ approche. J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. Ainsi la couronne de justice m'est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la donnera en ce jour, et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront aimé Son avènement."


La couronne n'est pas seulement réservée à Paul personnellement, mais elle est universelle, destinée uniquement à "tous ceux qui auront aimé Son avènement." Ici, il ne s'agit pas uniquement d'aimer Jésus, mais d'aimer le grand événement qui culminera dans la grande gloire de Jésus. Aimer Son avènement, voilà la nécessité absolue pour aimer Sa personne. L'amour pour Sa venue est le test authentifiant l'amour que nous avons pour Sa personne. Nous aimons l'événement de Son retour parce que nous aimons Sa personne. Il ne nous est pas demandé d'aimer une quelconque théorie ou une opinion sur la façon dont Il reviendra, ou le moment, mais l'événement de Son retour. Laissons-Le revenir quand Il voudra, comme Il voudra, et avec les raisons qu'Il voudra. Nous aimons Sa venue parce que nous L'aimons. "Ainsi donc, viens vite, Seigneur Jésus" et amène Ton ciel avec Toi.

Références: "Heaven" (Le Ciel), E.M Bounds



Source:
The Watchword

 

Friday 29 May 2009, a 12:18
France : Les mariés finissent aux urgences, ils avaient eu le malheur de sortir un drapeau français.
 

Ils se souviendront longtemps du samedi 9 mai. Louisa et Jean-Michel Chapuis unissaient leurs destinées. Mais agressés par quatre individus, le marié et ses deux fils finissaient aux urgences.

Depuis, elle vit “la peur au ventre“. Tandis qu'il cherche à comprendre.

Ici comme ailleurs, les mariages deviennent un temps pour exprimer une identité, une appartenance. Aussi n'est-il pas rare de voir des drapeaux de pays Maghrébins flotter au vent et aux sons des klaxons.

Jean-Michel Chapuis, pilote d'hélicoptère, fils d'une famille de militaires, “fidèles à des valeurs” et “fier de notre pays” avait décidé pour ses noces, de brandir deux fanions tricolores. « Oui, c'était mon idée. Mais sans volonté de provoquer. »Il raconte.

Dix minutes de coups

La fête s'annonçait belle. Les époux amoureux comme au premier jour, il y a 30 ans, lorsqu'à peine sortis de l'adolescence, ils s'étaient déjà aimés.

Avant de tracer chacun leur chemin. « Après la cérémonie à l'hôtel de ville, on s'est attendu à l'Arc de Triomphe. Mais le cortège s'est partagé en deux. On s'est retrouvé les quatre premières voitures devant. Arrivés avenue Charles-de-Gaulle, on a croisé une Mercédes noire. Les passagers nous ont dit des mots doux car on tenait des drapeaux français », témoigne Jean-Michel. Après les noms d'oiseaux, des gestes. « Quatre hommes d'origine maghrébine âgés d'une trentaine d'années sont sortis de la berline ».

Le marié et ses fils en feront de même. « On ne voulait pas rester prisonniers dans notre voiture. L'un a attrapé le képi de mon fils militaire et là c'est parti. »

« Seuls contre une trentaine de personnes »

Après les mots, les coups comme s'il en pleuvait. Il était 16h30 et durant 10 minutes, les mains et les pieds ont parlé. « Mes fils, mon neveu, et moi, on s'est retrouvés seuls contre une trentaine de personnes » jusqu'à ce que la police municipale et nationale interviennent.

« Je suis raciste contre les cons »

Le marié et ses deux fils finiront aux urgences. « À la suite du choc, j'ai fait un ictus amnésique sur la mémoire à court terme. Je ne savais plus que j'étais marié. »

Aujourd'hui, le souvenir de cette journée laisse un goût amer. « Du coup, on n'a pas pu faire les photos. Entre les urgences et le commissariat où l'on a déposé plainte, on a rejoint les invités à 22h30. »

Alors bien sûr, à écouter son témoignage, il serait aisé de lui coller une étiquette de raciste.

Tout au long de la rencontre, il s'en est défendu. « Je suis raciste contre les cons. C'est tout. Je demande juste du respect.

Mon meilleur ami est arabe, ma femme est métisse et je ne vote pas Le Pen. »

Source : Le Dauphiné
Signalé par Schon

Source: bivouac-id

Friday 29 May 2009, a 12:14
CAUCUS AMAZIGH - Des organisations kabyles et berbères pour la création d'un Etat de Tamazgha
 

12 associations amazighes sont unanimes pour présenter l'idée d'un Etat de Tamazgha (Afrique du Nord). Elles proposent en commun, au Forum Permanent des Peuples Indigènes de créer des organismes financiers nationaux et régionaux amazighs dans l'optique de franchir un pallier supplémentaire. Ce serait dans une nouvelle géopolitique africaine, une métamorphose pour un continent formé aux deux extrémités par l'Afrique du Nord et l'Afrique du Sud.

Déclaration de l'AMAZIGH CAUSUS
Les Amazighs de l'Algérie, et les Kabyles en particulier, sont les premières victimes de la puissance d'Algérie parce qu'ils ne veulent pas cesser de dénoncer les injustices du gouvernement, le mépris, les attentats sanglants et les violations des droits humains. L'assassinat du chanteur et militant Matoub Lounes en 1998, ainsi que le meurtre de 126 personnes tuées par la police au printemps 2001 en Kabylie, sont toujours enveloppé dans l'impunité. Le chef de l'Etat à maintes reprises que «tamazight ne sera jamais une langue officielle", et les nationalistes arabes gouvernement poursuit sa stratégie de destruction de l'identité amazighe au profit des arabo-islamisme, ainsi que la marginalisation économique de régions et de l'amazigh une répartition inégale des ressources naturelles, notamment pétrole et gaz naturel.
L'Algérie, qui a voté en faveur de la Déclaration du 13 Septembre 2007, continue de procéder à une occupation militaire de la Kabylie. Il ne reconnaît pas le peuple Kabyle, se bat pour emporter leur langue et leur apporte l'insécurité totale dans la région (y compris les arrestations de manifestants kabyles, avec la dernière série a lieu en Mai cette Bouandas, d'enlèvements, de meurtres, de racket et de sabotage économique, y compris les actes d'incendie criminel commis par des militaires à brûler les plantations d'oliviers, etc.)
En Algérie, comme dans les autres États d'Afrique du Nord, un véritable génocide culturel contre le peuple amazigh est en cours.

La situation des Touaregs est encore plus tragique, en particulier au Mali et au Niger, où les Touaregs civils ont été massacrés par les armées. Les gouvernements du Mali et du Nigéria ont signé mais jamais respecté les traités de paix, sauf en ce qui concerne les aspects de la sécurité. Les gens demeurent exclus politiquement et culturellement, économiquement marginalisés, dépouillés de leurs ressources, et chassés de leurs territoires et les terres les plus riches. Avec l'autorisation de l'État, les sociétés multinationales à travers le piétinement Touareg terres à la recherche de ressources naturelles, et où un gisement est découvert, les résidents autochtones est commandé pour passer de leurs établissements plus loin, vers les régions les plus stériles. Au Niger, l'entreprise française Areva, qui a été l'exploitation minière de l'uranium dans Arlitt dépôt d'environ quarante ans, est en train de l'épuisement des précieuses ressources en eau dans l'oasis et la pollution de l'environnement par la radioactivité. Actuellement, un contrat d'exploitation minière au Niger Imouraren places à la troisième place dans le monde entier. Et lorsque les Touaregs appellent un peu de considération et de leurs droits, ils reçoivent en réponse le silence ou la provocation et la répression violente. C'est cette situation coloniale qui a poussé les Touaregs à la révolte.

Au Maroc, même si une certaine volonté de reconnaître l'identité amazighe a existé depuis le début du processus national de réhabilitation de l'identité du peuple amazigh, le mouvement amazigh a pris note d'un manquement de la part du Gouvernement marocain de mettre en œuvre des engagements concernant le renforcement de l'amazighe la langue dans la vie publique et de l'introduction de tamazight dans l'enseignement et les médias.
Identité amazighe continue d'être marginalisés et méprisés par plusieurs institutions et des dirigeants qui sont hostiles à la promotion des droits de l'homme. L'expropriation et le pillage des terres de l'amazigh est poursuivi sans relâche, pousse les paysans amazighs dans la pauvreté et de l'exil.
Le mouvement culturel amazigh du Maroc dénonce l'arrestation et l'emprisonnement de militants amazighs, l'interdiction des noms amazigh et de la dissolution du parti politique amazigh, qui est le seul parti qui adopte le Mouvement des demandes et défend la participation politique des Amazighs.

En Libye, l'existence même des Amazighs est officiellement niée, et toute personne qui prétend cette identité est menacée de graves représailles.

En Tunisie et en Égypte, le peuple amazigh sont de plus en plus marginalisés par la politique d'arabisation, et ils vivent dans un isolement total.

Le Caucus Amazigh recommande :

• Application de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones, approuvée par l'Assemblée des Nations Unies.

• La reconnaissance constitutionnelle de la langue amazighe comme langue officielle de l'Etat de Tamazgha (Afrique du Nord).

• Créer des comptes nationaux et régionaux Amazigh institutions en charge de la formation, la protection et la promotion de l'identité amazighe.

• Induction d'une sérieuse et crédible, la méthode d'enseignement de la langue amazighe et son intégration équitable dans les médias publics.

• Un accès équitable et à la distribution des ressources naturelles.

• Protection du patrimoine culturel de l'amazigh et des savoirs traditionnels.

• Auto-détermination des régions amazighes au sein de systèmes fédéraux ou des régions autonomes, garantissant le peuple amazigh droit à une part de la richesse et les valeurs tout en respectant l'unité nationale et l'intégrité territoriale de leurs États respectifs.

• Soutenir la volonté de la population des îles Canaries dans leur quête d'autodétermination.
 
 
Source: kabyle.com

Friday 29 May 2009, a 12:10
Ferhat Mehenni pourrait engager des poursuites judiciaires à l'encontre du quotidien algérien "Ennahar"
 

Dans un article titré "Ferhat Mehenni se réuni avec des juifs à l'ambassade d'Israël à Paris", paru le 28 mai 2009, le journal pro-gouvernemental algérien fait partager à ses lecteurs sa haine similaire du sionisme et de l'amazighité en communiquant sur de supposés liens secrets qui seraient entretenus à Paris par le Mouvement de l'Autonomie de la Kabylie avec les services israéliens, français et marocains en vue de déstabiliser le pouvoir algérien.
Le leader du mouvement autonomiste fait savoir qu'une représentante diplomatique algérienne près de l'ONU, d'origine kabyle, vient d'être congédiée pour l'avoir approché lors de son récent voyage à New York.
Le jour-même, les avocats de Ferhat Mehenni viennent de se saisir de l'affaire.  
On s'interroge sur les possibilités de recours devant la justice algérienne, Ferhat Mehenni faisant l'objet d'un mandat d'amener dans le même pays.
Kabyle.com
 
L'article d'Ennahar en question :
Ferhat Mehenni se réuni avec des juifs à l'ambassade d'Israël à Paris Des agents du Mossad et des services secrets américains ont participés à la réunion de Mehenni avec le conseiller politique israélien. • Ferhat Mehenni se prépare pour un congrès aux îles Canaris pour annoncer l'indépendance de la région de la Kabylie. • Les juifs d'Europe soutiennent financièrement le mouvement de Mehenni
La radio Kol Israel "voix d'Israël" a diffusée la semaine passée, dans un programme en direct, une émission spéciale sur la Haute Kabylie dans laquelle elle soulève la question de son autonomie revendiquée par le mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK), dirigé par le chanteur kabyle Ferhat Mehenni.
Lors de l'émission, des accusations qui touchent à la sécurité générale et qui portent aussi atteinte à l'Algérie et à son armée qu'ils accusent de commettre des crimes de guerre dans cette région, la liquidation des leaders de la région de Kabylie et la tentative de créer la fitna entre les algériens. Le programme, diffusé en arabe à ouvert son espace à des voix marocaines qui représentent les médias et les associations du régime marocain qui ont accusés l'Algérie d'exercer la répression contre le peuple kabyle, selon ce qu'il ont qualifié faisant une comparaison avec l'opposition de l'Algérie à l'autonomie du Sahara occidental.
Les présentateurs du programme ont déclaré que la population de la Kabylie dépassait les cinq millions et ont défini les limites géographiques qui selon eux, commencent aux limitent ouest de la wilaya de Sétif et s'étendent jusqu'aux limites ouest de la wilaya de Tipaza, à l'exception d'Alger, Tizi Ouzou en est la capitale est la capitale du peuple berbère qui a pour langue officielle et nationale Tamazight, et l'instauration des libertés religieuses aux juifs et chrétiens. Dans cette émission a été cité le nom d'un ancien ministre des finances d'origines kabyles.
Les intervenants ont considéré la venue de l'Islam dans la région comme colonialisme et occupation et que les états musulmans qui ont régnés dans la régions comme les Hammadites et les Fatimides n'étaient que des occupants contre la volonté du « Peuple kabyle ». Des experts militaires israéliens invités à l'émission ont prétendus que la revendication du mouvement pour l'autonomie de la Kabylie, dirigé par Ferhat Mehenni, légales et devraient être soulevés aux institutions internationales y compris les Nations Unies afin qu'elles soient introduites dans l'ordre du jour de la conseil général, à l'instar de ce que fait l'Algérie qui soutient le Front Polisario et les mouvements de libération en Palestine. Plus grave encore, lorsque Ben Gourion Taghine, le chargé d'information du Chebek (Juifs algériens), a demandé de soulever la question du droit au retour d'Israël. De son côté, le directeur de l'institut des études Hébreux, à Tel Aviv, a déclaré que l'ambassade israélienne a reçue Ferhat Mehenni qui s'est réuni avec le conseiller politique à Paris afin d'étudier le projet de l'autonomie, en présence du Mossad et des services de renseignements américains. Dans ce sens, les sources d'Ennahar ont déclarés que les agents du Mossad se faisaient passés pour des orientaux, des chercheurs et des artistes.
D'autres parts et selon nos sources, le mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK), dirigé par Ferhat Mehenni, se prépare pour un congrès international relatif au projet de l'annonce de l'autonomie de la Kabylie qui sera organisé aux Iles Canaries où a eu lieu le congrès international de Tamazight. Celui-ci sera organisé avec l'aide et le soutien secrets de parties officielles françaises, marocaines et juives. Ce congrès sera organisé loin de la capitale française afin d'éviter une crise diplomatique avec Alger. Selon des sources spéciales, le MAK aurait reçu un soutien financier et médiatique direct et indirect de la part des juifs d'Europe afin de concrétiser l'idée du congrès et aussi afin d'internationaliser la question. Des algériens résidents en Europe, qui ont fait des interventions à l'émission, ont demandé afin que cessent ces atteintes contre l'Algérie et ont traité Ferhat Mehenni de traître et de valet des juifs et des américains. Ces derniers ont fait savoir à travers l'émission que les kabyles qui sont des hommes libres qui ont combattu et chassé la France de l'Algérie et ont adopté l'Islam dans le Djurdjura ne suivront jamais ni les traîtres ni les juifs.
Ennahar/ Mohamed Ben Kemoukh

source: kabyle.com

Thursday 28 May 2009, a 20:38
Convertis Chrétiens en Terre d'Islam.
 



Thursday 28 May 2009, a 20:26
Un algérien converti au christianisme témoigne - Amara -
 



Thursday 28 May 2009, a 20:23
La finance islamique est une arnaque
 

Selon Timur Kuran, alors titulaire de la chaire « King Faisal Professor of Islamic Thought and Culture » de l'Université de Californie du Sud, l'économie islamique a échoué dans ses 3 objectifs : abolir l'intérêt, engendrer l'égalité économique et établir une éthique commerciale supérieure.

Sciences économiques islamiques ? par Daniel Pipes

Sans que le monde extérieur en prenne vraiment conscience, une quantité d'argent importante et en croissance rapide est gérée aujourd'hui suivant la loi islamique, la charia. Selon une étude, « à la fin 2005, plus de 300 institutions de plus de 65 juridictions géraient des actifs d'une valeur globale de l'ordre de 700 milliards à un billion de dollars d'une manière compatible avec la charia ».

L'économie islamique prend une ampleur de plus en plus incontournable grâce à une profusion de portefeuilles d'exportateurs de pétrole et une multiplication d'instruments financiers islamiques (tels que des emprunts sans intérêts et des obligations sukuk). Mais à quoi rime tout cela ? Les instruments conformes à la charia peuvent-ils concurrencer l'ordre financier international ? L'instauration d'un régime économique islamique va-t-il vraiment de pair, comme l'affirme un enthousiaste, avec la fin de l'injustice grâce à « l'intervention de l'État pour le bien de tous » ?

Pour comprendre ce système, le meilleur point de départ est Islam and Mammon, un brillant ouvrage que Timur Kuran a écrit alors qu'il occupait (paradoxalement, vu le soutien saoudien à l'économie islamique) la chaire « King Faisal Professor of Islamic Thought and Culture » (pensée et culture islamiques) de l'université de Californie du Sud.

Kuran, qui enseigne actuellement à Duke University, estime que l'économie islamique ne remonte pas à Mahomet, qu'elle est une « tradition inventée » qui a émergé en inde dans les années.

1940. La notion de discipline des sciences économiques « qui serait clairement et ouvertement islamique est très récente ». Il y a encore un siècle, même les plus savants des Musulmans auraient été interloqués par l'« économie islamique ».

L'idée a été forgée à l'origine par un intellectuel islamiste, Abul Ala Maududi (1903-79), pour qui l'économie islamique servait de moyen vers de nombreuses fins : minimiser les relations avec les non-Musulmans, renforcer le sentiment collectif d'identité musulmane, étendre l'Islam dans un nouveau domaine d'activité humaine et moderniser sans occidentaliser.

Les sciences économiques islamiques ont pris leur essor en tant que discipline universitaire vers la moitié des années 1960. Elles ont bénéficié d'un élan institutionnel pendant le boom pétrolier des années 1970, lorsque les Saoudiens et d'autres Musulmans exportateurs de pétrole, qui entraient alors pour la première fois en possession de fortes sommes d'argent, ont apporté un « vaste soutien » au projet.

Les partisans de l'économie islamique avancent deux propositions fondamentales : que le système capitaliste a échoué et que l'Islam fournit la solution. Pour évaluer cette dernière assertion, Kuran se penche avec beaucoup d'attention sur le fonctionnement concret de l'économie islamique et sur ses trois principales affirmations, à savoir qu'elle abolit l'intérêt sur l'argent, qu'elle engendre l'égalité économique et qu'elle établit une éthique commerciale supérieure. Sa conclusion est qu'elle échoue totalement à ces trois niveaux.

« Nulle part l'intérêt n'a disparu des transactions économiques et l'islamisation économique ne bénéficie nulle part d'un soutien massif ». Les opérations exotiques et complexes de participation aux pertes et profits comme ijara, mudaraba, murabaha et musharaka font toutes intervenir des paiements d'intérêts déguisés. En fait, les banques qui se prétendent islamiques « ressemblent davantage aux autres instituts financiers modernes qu'à un quelconque héritage de l'Islam ». Bref, il n'y a pratiquement rien d'islamique dans les pratiques bancaires islamiques – ce qui explique en grande partie pourquoi Citibank et d'autres grandes banques occidentales détiennent des dépôts conformes à l'Islam beaucoup plus considérables que les banques spécifiquement islamiques.

L'ambition de réduire les inégalités en imposant la zakat n'a réussi « nulle part ». Kuran estime que cet impôt « ne génère pas nécessairement un transfert de ressources vers les pauvres et peut même en fait conduire à un transfert de ressources négatif pour eux ». Pire encore, en Malaisie, l'imposition de la zakat, supposée aider les pauvres, semble plutôt servir de « prétexte fort commode pour promouvoir des objectifs islamiques et pour enrichir les responsables religieux ».

« Le nouvel accent porté sur la morale économique n'a eu aucun impact sensible sur les comportements économiques ». Ceci en raison du fait que, comme dans le socialisme, « certains éléments du programme économique islamique sont contraires à la nature humaine ».

Kuran rejette la notion même de sciences économiques islamiques. « Il n'existe pas de manière spécifiquement islamique de construire un bateau, de défendre un territoire, de guérir une épidémie ou de faire des prévisions météorologiques », alors pourquoi l'argent ? Il conclut que l'importance de l'économie islamique réside non pas dans l'économie, mais dans l'identité et la religion. Ce projet « a promu la propagation de courants de pensées antimodernes (…) dans l'ensemble du monde islamique. Il a aussi favorisé la formation d'un milieu encourageant le militantisme islamiste ».

En fait, l'économie islamique contribue à l'instabilité économique mondiale en « empêchant les réformes sociales et institutionnelles nécessaires à un développement économique sain ». Ainsi, si les Musulmans avaient bel et bien l'interdiction de verser et de facturer des intérêts, ils seraient relégués « dans la marge de l'économie internationale. »

Bref, l'économie islamique ne fournit qu'une contribution insignifiante aux sciences économiques, mais elle constitue un important et pernicieux danger politique.

source: point de bascule

Thursday 28 May 2009, a 20:03
Discours de Ferhat Mehenni devant l’instance permanente des peuples autochtones ONU (New York)
 

NATIONS UNIES

_INSTANCE PERMANENTE DES PEUPLES AUTOCHTONES

_HUITIÈME SESSION

_COORDINATION DES AUTOCHTONES FRANCOPHONES C—A—F

_L'ALGÉRIE OPPRIME LE PEUPLE KABYLE L'UNE DES PREMIÈRES NATIONS AMAZIGHES D'ALGERIE

_Massa Taselwayt, inevgawen n lherma, imceyâen n igherfan imenza, azul sghur Tamurt n Iqvayliyen. Meqqar d sin wawalen-a s teqvaylit di tejmaât n legnas yedduklen, ad nelli yissen tiwwura n tudert tagraghlant tunsivt i weghref aqvayli.

Madame la Présidente, honorables représentants des peuples autochtones, le peuple kabyle vous salue dans sa langue pour marquer son entrée officielle au Palais des Nations Unies, en ce mardi 26 mai 2009.

Le peuple kabyle est, depuis l'indépendance de l'Algérie (1962), le souffre-douleur du régime qui s'est imposé par la force. En stigmatisant chaque jour les Kabyles et en les désignant à l'opinion comme une grande menace sur l'unité nationale, le pouvoir algérien s'en sert comme bouc-émissaire et comme un formidable moyen de diversion politique à l'échelle du pays. La Kabylie a une forte personnalité qui lui donne une identité indissoluble dans tout ensemble politique qui ne la reconnait pas et ne la respecte pas pour ce qu'elle est.

Ainsi, les 47 années que viennent de passer ensemble ce pouvoir et la Kabylie sont faites d'un interminable bras de fer dont les apogées sont cycliques :

-  Insurrection armée en 1963-65, révolte pacifique au « printemps amazigh » de 1980,

-  création de la première Ligue Algérienne des Droits de l'Homme en 1985,

-  Boycott scolaire durant toute l'année 1994-95

-  Révolte pacifique suite à l'assassinat du grand chanteur populaire kabyle Matoub Lounès en 1998.

-  Assassinat de 126 manifestants pacifiques kabyles par les gendarmes algériens en 2001-2003 auxquels s'ajoutent plus de 1200 handicapés à vie par balles réelles.

-  Boycott de toutes les élections présidentielles depuis 1999 dont les dernières, le 9 avril avaient donné lieu à de violents affrontements entre les citoyens kabyles (surtout dans la région de Tuvirett : Rafur, Imceddalen, Cherfa, At Hamdun, Taqervuzt, Tazmalt, At Zellal…) et les troupes dépêchées par Alger pour voter à la place des électeurs.

-  Il y a 10 jours encore, Tala Ifassen et la localité de Vouândas (Kabylie-Est) ont connu des échauffourées opposant 1600 gendarmes aux citoyens de la localité qui exigeaient le rattachement de leur localité à une circonscription administrative kabyle. Trente neuf d'entre eux viennent d'être injustement condamnés à la prison lors d'un procès expéditif dans lequel leur défense n'était pas assurée.

Il faut rappeler que si le pouvoir mobilisait ne serait-ce que 800 gendarmes pour éradiquer le terrorisme islamiste, on n'en entendrait plus parler en Kabylie, et ce, en très peu de temps.

L'oppression identitaire

Le déni d'existence opposé au peuple kabyle, l'une des premières nations de ce qu'il convient d'appeler l'Algérie, fait de son identité, de sa langue, de sa culture et de son histoire un tabou. Pour le pouvoir algérien, le Kabyle ne doit avoir ni identité, ni langue, ni territoire. La Kabylie ne devrait même pas avoir de nom puisque, d'après lui, elle n'aurait pas d'existence. Le problème nodal est donc existentiel. Selon les tenants du régime algérien, elle ne devrait exister qu'une fois son identité morte, digérée par celle d'un pouvoir raciste, antikabyle.

L'occupation militaire et l'insécurité

Actuellement, et surtout depuis les élections présidentielles de 2004, Bouteflika, le président dont l'élection a toujours été sujette à caution, a quadrillé militairement l'espace kabyle pour prévenir une insurrection armée qui n'existe que dans sa tête. Malgré cette présence massive de militaires sur notre territoire, le ministre de l'Intérieur vient d'annoncer qu'il va y déployer des renforts de gendarmes auxquels il promet une caserne dans chaque commune de la Kabylie. A-t-on une intention génocidaire contre le peuple kabyle au sommet de l'État algérien ? Nous sommes forcés de le croire dès lors que l'insécurité est savamment entretenue dans cette partie du pays où les terroristes islamistes qui y sont des étrangers se promènent en toute impunité depuis 15 ans. Les kidnappings d'entrepreneurs y sont devenus une industrie très lucrative, plus d'une vingtaine en trois ans. Les faux-barrages routiers, souvent dressés à quelques centaines de mètres de ceux, officiels, tenus par des forces conjointes de la gendarmerie et de l'armée, rackettent de pauvres citoyens dans les voitures quand ils ne donnent pas lieu à des assassinats de jeunes appelés sous les drapeaux.

Le sabotage économique

Les autorités algériennes sabotent l'économie de la Kabylie pour en affamer le peuple et le réduire à la mendicité. Cela en faciliterait la soumission et l'aliénation, la dépersonnalisation. Ce sabotage se réalise à travers plusieurs pratiques :

* Obstruction à l'investissement public et privé par le refus d'agrément aux projets de création d'entreprises et d'industries viables.

* Refus d'assiette de terrain devant servir à l'implantation de l'usine ou de l'entreprise de services

* Refus d'accès à des devises pour l'importation de machines-outils

* Pression fiscale inégalée ailleurs et par laquelle, d'une part le pouvoir écume la plus value dégagée afin d'éviter son réinvestissement, et d'autre part pour pousser les industriels qui y sont implantés à quitter la région pour d'autres cieux plus cléments.

Même l'agriculture a été prise pour cible. C'est à coups d'incendies allumés par des gendarmes et des militaires que les autorités ont anéanti en l'espace de deux ans (2007-2008) plus d'un million cinq cent mille oliviers, ces arbres mythiques dont l'espèce est endémique, remontant à des millénaires et qui font l'économie, la santé et la fierté de la Kabylie.

Ses forêts (environ 200 000 ha) sont soumises à des incendies criminels depuis plus de vingt ans sans que les autorités ne s'en inquiètent ou tentent de les éteindre. Bien au contraire, y compris lorsque les flammes lèchent les maisons, les militaires interdisent à leurs propriétaires de les éteindre. Les seules années où nos forêts n'ont pas brûlé, ce sont celles durant lesquelles la Kabylie avait chassé les gendarmes de son territoire, pendant les « événements du printemps noir 2001-2003.

La démagogie de l'Algérie à l'ONU

Démagogique, l'Algérie a souscrit à toutes les déclarations de l'ONU sur les droits humains et a même voté celle du 13 septembre 2007 sur les Droits des Peuples autochtones. Sur le terrain, elle en viole l'ensemble des dispositions.

Avec l'appui de la communauté internationale et des organes des Nations Unies chargés du respect des pactes internationaux relatifs aux droits sociaux économiques et culturels, nous espérons faire ensemble pression sur le pouvoir algérien pour que le peuple kabyle puisse jouir de l'ensemble de ses droits que seule une autonomie régionale qu'il revendique à travers le MAK, lui donnera. La marche qu'il a organisée à cet effet le 20 avril dernier à Tizi-Wezzu et qui a drainé plus de 20 000 manifestants en est une preuve édifiante.

J'en appelle personnellement à toutes les consciences éclairées de par le monde pour aider ce peuple de 10 millions d'âmes qui, même en état de légitime défense, préfère une solution politique, l'autonomie régionale, à une solution militaire.

La solution de l'autonomie est celle qui pourrait régler bien des conflits dans le monde dont celui de l'Afghanistan, du Kenya, de l'Irak, de la Côte d'Ivoire, de la Somalie ou, plus proche de nous, celui opposant l'Algérie à travers le Polisario au Maroc qui, depuis quelques années, propose avec sagesse une autonomie régionale pour la bande du Sahara anciennement colonie espagnole.

Après avoir été à l'avant-garde de l'Algérie dans sa lutte de libération nationale, la Kabylie assume avec fierté le même rôle pour nombre de peuples du monde en bute à des problèmes de déni d'existence et d'oppression identitaire et culturelle.

New York, Palais des Nations Unies, le 26/05/2009

Ferhat Mehenni

Président du Mouvement pour l'autonomie e la Kabylie

source : ADN

Thursday 28 May 2009, a 19:57
Iader, jeune kabyle nous raconte sa conversion au christianisme
 



Thursday 28 May 2009, a 19:56
Nouveaux espoirs pour les chrétiens en Inde
 

Le 16 mai dernier, le parti du Congrès a gagné les élections législatives en Inde. L'annonce des résultats entraîne de nouveaux espoirs pour les chrétiens. Ils soutenaient ce parti, le plus respectueux des minorités religieuses en Inde.

Les extrémistes hindous ont donc perdu les élections. En Orissa, ils n'ont même obtenu aucun siège au parlement indien. Pourtant, dans cet Etat où ont eu lieu des persécutions antichrétiennes d'une extrême violence en 2008, ils avaient tout mis en œuvre pour faire tourner les résultats en leur faveur, empêchant les chrétiens de sortir de chez eux le jour du vote.

La question est maintenant de savoir si le Bharatiya Janata Party (BJP), parti ultranationaliste hindou ouvertement antichrétien, va décider de se modérer ou devenir plus extrémiste après cette défaite. En 2004, suite à leur précédente défaite électorale, les attaques contre les chrétiens n'avaient pas cessé. Espérons que cette fois-ci, un changement s'opère et prions pour cela.

  • Remercions le Seigneur pour le résultat de ces élections.
  • Prions pour les chrétiens dans l'Etat d'Orissa dont beaucoup vivent encore dans des camps de réfugiés.
  • Prions pour les militants du Bharatiya Janata Party, qu'ils se tournent vers Dieu.

Portes Ouvertes

Thursday 28 May 2009, a 19:52
un virus pour réduire la population de la Terre
 

MOSCOU, 25 mai - RIA Novosti. Le virus de la grippe A/H1N1 a été créé de façon artificielle pour réduire la population de la Terre, estime Leonid Ivachov, ancien chef de la Direction de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense et président de l'Académie des problèmes géopolitiques.

"De mon point de vue, l'attention soutenue portée au problème nucléaire permet de détourner l'opinion publique des principales menaces que sont les épidémies", a déclaré lundi à RIA Novosti M.Ivachov.

Selon lui, toutes les épidémies actuelles ont été créées dans des laboratoires. "Les médecins militaires détiennent la formule de la pneumonie atypique qui a donné naissance au virus. La grippe aviaire a également une origine artificielle", a noté l'expert.

"Selon les renseignements américains, d'ici 2015, quelque 3 milliards de personnes seront "de trop", notre planète s'attend ainsi à une surpopulation."L'activation" des différents virus susceptibles de déboucher sur la mort massive de gens est une stratégie globale destinée à réduire la population de la planète", a déclaré M.Ivachov.

Samedi, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a confirmé 12.022 cas de contamination par le virus A/H1N1 dans 43 pays du monde.

source:fr.rian.ru

Thursday 28 May 2009, a 17:07
IMPORTANCE DE JERUSALEM
 

La ville abrite le temple, centre du culte juif.

Tous les apôtres sont des Juifs. C'est là que se vivent les premiers moments de l'évangile et de l'église. Ce point de départ montre qu'il y a continuité avec la promesse faite à Abraham : « En toi seront bénies toutes les familles de la terre » (Gen. 12. 3).

 

Thursday 28 May 2009, a 17:06
la vision de pierre
 

a –l'importance de Pierre

A Pierre, Jésus a confié « les clefs du royaume » quand il l'a reconnu comme « le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Matt. 16. 17-19).

Aussi il est important que ce soit lui qui saisisse le message de Jésus.

Il pourra le présenter avec autorité à Jérusalem.

b –ce que comprend Pierre

« En vérité, je comprends que Dieu ne fait pas de considération de personnes… [et] que par son nom, quiconque croit en [Jésus] reçoit le pardon de ses péchés » (10. 34-43).

C'est un bouleversement de la pensée juive : la loi n'est plus salvatrice, l'élection du peuple a perdu de sa valeur. Ce qui importe, c'est d'accepter la messianité de Jésus et son sacrifice sur la croix.

Pour autant, il n'y a pas contradiction dans la pensée de Dieu : la foi d'Abrahamprime sur la loi de Moïse, elle lui est antérieure.

L'évangile peut partir à la conquête du monde.

Thursday 28 May 2009, a 16:55
Chant chretien Kabyle "amsellek-negh"
 



Thursday 28 May 2009, a 16:39
Comment évangéliser notre monde?
 

Aujourd'hui, il faut que nous ayons conscience que Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne davantage homme. Si nous croyons que l'homme est à l'image de Dieu et que cette image, il la porte en lui, nous pouvons dire que la vie humaine est un chef-d'œuvre, un chef-d'œuvre chrétien. Nous ne devons pas évangéliser avec agressivité comme si l'on partait en croisade contre la modernité ou contre le monde. Ce monde, c'est celui que Dieu a aimé et continue à aimer.

« Le Christ ne demande pas des militants », il demande des disciples. Nous nous devons, de fait, d'avoir une grande sympathie et une solidarité avec les autres car Dieu veut que tous les hommes soient sauvés. Et nous, nous sommes là seulement à prédisposer la rencontre entre le Christ et les hommes. Il nous faut avoir le courage de faire route avec les hommes qui nous entourent, tout en sachant que le protagoniste de l'évangélisation reste Dieu et pas nous. Cela demande une grande humilité de notre part.

Si nous avons la capacité d'avoir une vie qui soit belle, bonne et bienheureuse, nous susciterons des interrogations chez les hommes qui nous demanderont les raisons de notre espoir. Autrement l'évangélisation restera une propagande inefficace. Par ailleurs, je crois qu'une vie  entre différentes confessions n'est pas seulement possible mais est une urgence. On devrait arriver à une communion dans laquelle les chrétiens se reconnaissent comme des frères. » Propos recueillis par J. J.

 

Wednesday 27 May 2009, a 14:34
Chant chétien kabyle
 



Wednesday 27 May 2009, a 14:29
200 000 enfants dans les madrassas en Angleterre
 

Un phénomène qui commence à faire peur aux Anglais 

Un reportage dont le seul mérite est de parler de ce sujet inquiétant, mais qui choisit malheureusement de nous présenter une madrassa “modèle”, avec un professeur coranique bien souriant, tenant un discours rassurant et conventionnel devant la caméra. Nous savons hélas trop bien que le coran n'enseigne pas l'amour, ni la tolérance et encore moins la paix.

source: bivouac-id



Wednesday 27 May 2009, a 14:19
Des classes afghanes aux chambres à gaz
 

Quarante-six jeunes afghanes ont été hospitalisées, lundi 11 mai, à la suite d'une « intoxication » au gaz dans un lycée pour filles de Charikar, dans le nord du pays.

Intoxication provoquée par des Talibans en vue de les gazer. Leur but : les dissuader d'aller à l'école.

Prises de vertiges et de nausées, elles ont heureusement échappés à la mort grâce à la vigilance du directeur de l'école qui a fait procéder à l'évacuation.

Des talibans ont utilisé les bonnes vieilles méthodes nazies.

On aurait préféré qu'il s'agisse là d'un simple incident technique dû à la vétusté des installations… Que nenni ! L'horreur est au bout de la conduite du conduit de chauffage. Et ce n'est pas la première fois.

Ces jeunes filles luttent tous les jours les obstacles échafaudés par des mâles en quête de puissance. Elles veulent avoir accès à l'instruction, premier vecteur d'évolution d'un Afghanistan fort et civilisé.

La main du mal existe bel et bien. Elle est volontaire, fanatique, extrémiste.

On croyait disparues les tristement célèbres chambres à gaz des camps d'Auschwitz et de Majdanek. C'était ignorer la remarquable faculté de l'espèce humaine à recréer et perpétrer, 65 ans plus tard l'horreur dans ce qu'elle a de plus indicible.

"Ce n'est pas du Zyklon B, tout juste un insecticide" dit-on de source bien informée.

L'an dernier, à Kandahar, des hommes ont aspergé d'acide le visage de jeunes filles en déclarant qu'elles n'avaient pas à fréquenter l'école. Plus récemment, ils ont lapidés des femmes en train de manifester au Pakistan.

L'Afghanistan, le pays où il ne fait pas bon être une femme.

Derrière leur statut de "terroristes d'état" combattant la coalition, il faut bien se rendre à l'évidence qu'ils ne sont homme uniquement par ce que Dame nature leur a offert à la naissance… leur testicules et rien d'autre. Les hommes les vrais, ne se conduisent pas en salauds pervers, lâches et surtout meurtriers de leurs propres enfants.

Elles sont enterrées dans la liesse populaire et dans une bestialité sans égal par une foule en transe qui prend part au jeu de massacre et les lapident jusqu'à ce que mort s'ensuive. Elles sont exécutées par centaines parce qu'elles ont osé tuer un mari violeur ou simplement pendues pour avoir été violées.

Le gibet ou la lapidation, ce jeu populaire toujours non condamné par Tarik Ramadan, fonctionne très bien et arbitrairement pour délits d'adultère souvent fabriqués de toutes pièces.

En adoptant la Charia, le régime islamiste intégriste de ce pays cherche à légaliser le viol par tous les moyens.

L'occident dans son ensemble se satisfait depuis longtemps de la seule liberté octroyée à ces femmes consistant à enfanter et s'abîmer dans la contemplation d'une feuille blanche.

Elles sont pourtant les seules par qui la survie de ce peuple est possible puisque elles seules donnent la vie.

Cherchez l'erreur

Dans la rubrique actualité du site internet de très chère Amnesty, on remarque que cette dernière à la mémoire très sélective. Sans doute la vie des filles afghanes n'a pas la même côte à la bourse de la mort qu'un enfant soudanais ou palestinien.

On a peine à trouver un article traitant des sévices perpétrés sur les femmes afghanes ou pakistanaises.

Une fois encore, l'inculture prônée par le fondamentalisme religieux l'emporte.

Pourquoi tant de silence ?

Ces attaques visant des écoles pour filles sont en recrudescence depuis l'année dernière, particulièrement dans le sud et l'est du pays, une zone où l'influence talibane est grandissante.

On croyait la coalition américaine à même de faciliter la mise en place d'un semblant de démocratie dans cette partie de monde.

En fait les « Guys » sont trop occupés à ne pas détruire les champs de pavots sous le poids des chenilles de leurs tanks. C'est « LE » vecteur économique le plus puissant de la région.

La protection de jeunes filles allant à l'école est le dernier de leurs soucis.

Il faut admirer ces femmes, les médiatiser à outrance, quitte à gêner et encourir les représailles : elles sont courageuses, pugnaces. Elles sont dignes, même lorsqu'elles se voient mourir lapidées.

Golda Meir disait : « nous préférons les condamnations aux condoléances ».

Il faut donc condamner ces êtres inhumains, adeptes de rites d'un autre âge. Il faudrait ne pas craindre la colère d'un pseudo-prophète alcoolisé ou sous emprise de la drogue.

Ce type de prophète a déjà fort à faire avec ses champs d'opiacés.

Jean-Michel Peretz © Primo, 14 mai 2009


 

primo-europe.org

Wednesday 27 May 2009, a 14:15
Michael Chang, premier Chrétien à remporter Roland Garros
 

Michael Chang, ancien numéro 2 de tennis, explique qu'il est devenu chrétien quelques mois avant le tournoi de Roland-Garros de 1989 qu'il a remporté à l'âge de 17 ans. « Je suis en revanche devenu chrétien avant de disputer Roland Garros cette année-là... et Dieu m'a donné la force de terminer le match. », explique-t-il dans une interview parue cette semaine aux Etats-Unis. Chez les femmes, Mary Pierce est devenue en 2000 la première chrétienne (évangélique) à remporter Roland-Garros.

Droitier avec un revers à deux mains, un physique atypique et un formidable jeu de jambes, Michael Chang est un joueur de tennis mondialement connu. Il a gagné lors de sa carrière 34 titres, dont celui de Roland-Garros en 1989.

Il avait réalisé l'exploit de battre en huitièmes de finale Ivan Lendl, numéro un mondial à l'époque, avant de s'imposer en finale contre Stefan Edberg en cinq sets (6-1, 3-6, 4-6, 6-4, 6-2) devenant alors le plus jeune vainqueur du tournoi parisien, à l'âge de 17 ans et trois mois.

Michael Chang a confié au Los Angeles Times qu'il a failli abandonner la partie contre le champion du monde Ivan Lendl, mais que Dieu l'a convaincu de tenir ferme.

« J'ai ressenti une conviction de Dieu qui m'a fait comprendre que je ne devais pas abandonner », explique Michael Chang. « Et Dieu m'a donné la force de terminer le match », précise-t-il.

Quand un journaliste lui demande s'il a toujours été croyant, il donne quelques lui explique qu'il est devenu chrétien avant Roland-Garros. « Quand vous voyez l'impact de Dieu sur votre vie, il est facile de croire », dit-il au journaliste. « Je suis en revanche devenu chrétien avant de disputer Roland Garros cette année-là », déclare le champion de tennis.

Lire aussi : Mary Pierce a pour coachs la Bible et Jésus

Wednesday 27 May 2009, a 13:55
Témoignage Un harraga raconte
 

Kamel, 24 ans, est harraga. Quittant Oran en 2003, il fait partie des premiers à avoir tenté cette traversée périlleuse dans l'espoir d'une vie meilleure en France.

Visa pour la France refusé à de multiples reprises, Kamel opte pour ce nouveau phénomène en Algérie : faire la traversée dans une embarcation de fortune.
Samedi 14 juin, alors qu'il fumait tranquillement un joint, tout en écoutant de la musique dans sa chambre, son passeur l'appelle et lui dit : “Tu pars ce soir, prépare les 120 000 dinars.” En deux trois mouvements, Kamel prépare son sac à dos avec quelques vêtements. Il ne souhaite pas paniquer sa mère, il lui raconte qu'il va travailler quelques jours à Oran. Avant de se rendre sur le lieu du rendez-vous, pour la toute première fois de sa vie, Kamel va à la mosquée pour prier et demander l'aide d'Allah. Ensuite, direction une plage de Mostaganem près d'Oran.
Il arrive à 14h, donne l'argent au passeur, rencontre ses compagnons d'aventure et découvre le Zodiac. Pour échapper à la police côtière, le départ se fera dès la tombée de la nuit. Ce soir-là, trois Zodiacs partiront avec chacun à son bord huit passagers. Un gilet de sauvetage pour tout le monde, huit bidons d'essence, une boussole, un GPS, et un pneu pour déposer leurs affaires et leur équipement. Toujours dans l'optique de ne pas se faire prendre par la police, les trois bateaux de fortune partiront l'un après l'autre. Ils se retrouvent au large et poursuivent la traversée ensemble. Elle durera près de 35 heures. Le GPS ne fonctionne pas, la boussole très approximative demeure leur seul point de repère. La nuit noire. “J'avais peur. Nous ne voyons rien. Sauf les gros cargos qui provoquent les grosses vagues et risquent à tout moment de nous faire chavirer. Nous ne pouvions
pas bouger. Je flippais à mort, je commençais à regretter”.

Complètement perdus dans la Méditerranéesans point de repère
L'ambiance était à la rigolade à tel point que certains ont pris des photos. Cependant, lui qui venait de prier pour la première fois s'est refusé de boire. “Je me suis dit, si je dois mourir, je veux être blanc comme neige”. Lundi vers minuit, fusionnement de joie, Kamel et ses sept compères aperçoivent au loin les côtes espagnoles. La première étape est terminée. Une fois arrivés en Espagne, pas le temps de récupérer, il faut échapper à la police, aux gardes-côtes, à la marine et même un hélicoptère comme comité d'accueil. “J'avais l'impression d'être traqué comme un vulgaire terroriste. Nous nous sommes tous sauvés chacun de
son côté, je n'ai plus jamais revu personne.

J'ai couru vers la montagne, je suis arrivé dans un petit village : Morsia”.  Dieu merci, je suis en France
Premier réflexe de Kamel, dès qu'il est à l'abri, sur une plage, il appelle sa mère pour lui dire qu'il est en Espagne et que tout va bien. Tout de suite après, deuxième coup de fil à un ami de son frère à Perpignan pour qu'il vienne le chercher. Sur la plage, tôt le matin, Kamel rencontre un vieux pêcheur. Ce dernier comprend immédiatement que c'est un clandestin. Par crainte d'être dénoncé, il prend la fuite et marche 20 km de côte. Le lendemain vers 22h30, son ami arrive. Ils se retrouvent. Il a avec lui la carte d'identité française de son frère. Sur la photo, ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Direction la France et plus précisément Perpignan, mais là encore tout n'est pas encore forcément gagné.
À Barcelone, un policier les arrête pour vérification d'identité. Heureusement tout se passe comme sur des roulettes, ils poursuivent leur route. À la frontière entre la France et l'Espagne, pas de policiers. Kamel dit alors hamdoulallah, — Dieu merci —, je suis en France. Pendant un mois, il vit chez son frère et travaille comme peintre en bâtiment. Le 16 juillet, il arrive enfin à sa destination finale : Paris. Une ville qu'il connaît bien pour y avoir habité avec ses parents pendant 4 ans. À 18 ans, il n'a pas pu obtenir un titre de séjour et s'est fait expulser un an plus tard. En Algérie, il a ouvert un commerce mais pour Kamel sa vie, ses rêves sont en France. “La France, c'est la liberté, au bled nous ne pouvons rien faire, nous sommes comme des prisonniers, nous ne pouvons pas voyager. En Algérie, j'avais un commerce, une situation mais je me sens plus libre en France”.
Désormais, Kamel habite dans l'appartement de ses parents dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Il travaille dans les marchés au jour le jour, et est payé au black. Sa plus grande hantise est d'être à nouveau expulsé. “Je crains de retourner en Algérie, je souhaite plus que tout de rester en France. Je préfère même être en prison en France que de devoir retourner là-bas. Je suis chez moi en France, je ne veux pas la nationalité française, je désire juste m'installer et faire ma vie. J'y resterai le temps qu'il faut. Je ne me prends pas la tête. Je laisse faire marcher le destin”. En cas d'expulsion, Kamel n'envisage pas de retraverser la Méditerranée. “Dans ma tête, je ne mettais pas imaginer que c'était aussi dangereux, J'ai risqué ma vie bêtement, je ne le referai pas, car je sais pertinemment que j'ai eu de la chance d'être encore en vie. Et en France”. Deux jours après son départ, il apprend à la radio que les Zodiacs ont chaviré, et il n'y a pas eu de rescapés.

Émilie marche

source:liberté

Wednesday 27 May 2009, a 13:51
9 membres de l’anp tués et 17 autres blessés à biskra
 

L'attentat terroriste a eu lieu à une heure tardive de la nuit de lundi, au moment où les forces de l'ANP rentraient d'une opération de ratissage dans la région de Sidi-Messmoudi, située sur les hauteurs de djebel H'mar Khadou, à quelques encablures de la commune de M'ziraâ, dans la wilaya de Biskra.

Un convoi militaire a été la cible, dans la nuit de lundi à mardi, d'une attaque terroriste, l'une des plus sanglantes depuis 2006, dans la région de M'ziraâ, à environ 100 kilomètres au nord-ouest de la ville de Biskra. Le bilan : 9 militaires ont été assassinés et 17 autres grièvement blessés, selon un bilan provisoire. L'attentat a eu lieu à une heure tardive de la nuit de lundi, au moment où les forces de l'ANP rentraient d'une opération de ratissage dans la région de Sidi-Messmoudi, située sur les hauteurs de djebel H'mar Khadou, à quelques encablures de la commune de M'ziraâ, dans la wilaya de Biskra.
Selon des sources bien informées, un groupe terroriste composé d'au moins 3 éléments a surgi des bois, obligeant ainsi les services de sécurité à les pourchasser. Une seconde attaque a, à ce moment précis, été déclenchée par un deuxième groupe, dont le nombre reste indéterminé. Ce dernier a mis le feu, après le passage du convoi. Les services de sécurité se sont ainsi retrouvés encerclés par les flammes. Un accrochage s'en est suivi, selon nos sources. Durant cette attaque, l'on a déploré la perte de 9 militaires qui ont été tués et 17 autres grièvement blessés. Ces derniers ont été transférés à l'hôpital militaire de Ali-Mendjeli. Les martyrs du devoir national, quant à eux, ont été transportés à la morgue de l'hôpital de Didouche-Mourad à Constantine. Au moment où les victimes étaient évacuées, les forces de l'ANP ont déclenché une opération militaire de grande envergure contre le groupe terroriste qui serait, au moment où nous mettons sous presse, encerclé. Un important dispositif sécuritaire, allant de la RN31 reliant les deux wilayas de Biskra et Batna, jusqu'à l'extrême-sud de cette dernière, a été mis en place immédiatement. Aussi, les forces héliportées ont été appelées afin de pilonner les zones susceptibles de contenir des bases arrière de ce groupe qui, selon nos sources, active dans un périmètre qui s'étend sur quatre wilayas de l'est du pays, à savoir Biskra, Batna, Tébessa et Khenchela.
“Desserrer l'étau sur les monts de H'mar Khadou était l'objectif principal des terroristes. Même s'ils sont armés, ils manquent de vivres, de médicaments nécessaires à leur survie”, a indiqué, hier, une source sécuritaire. En effet, depuis le début de l'année en cours, la région de djebel H'mar Khadou est sous haute surveillance. Ce qui explique qu'aucune activité terroriste n'y a été enregistrée, jusqu'à hier. Certains ont même tenté d'opérer des incursions dans la région, mais ont vite été capturés ou neutralisés. Deux d'entre eux ont, rappelons-le, été abattus au mois de mars dernier, dans la région de Sidi-Messmoudi. Selon des sources bien informées, les deux terroristes, âgés de 18 et 25 ans, étaient en route vers le petit village de M'ziraâ, lorsqu'ils ont été accrochés par les services de sécurité. Sur les lieux de l'accrochage, deux armes automatiques et une bombe artisanale ont été récupérées. Deux autres terroristes avaient été éliminés, un mois plus tôt, dont l'un était de nationalité mauritanienne et qui activait sur l'axe M'ziraâ-H'mar Khadou, dans la wilaya de Biskra, faisant jonction avec le sud de Batna.
Source: liberté

Wednesday 27 May 2009, a 13:47
Iran : arrestation de 104 personnes ayant participé à un concert «satanique»
 

Plus de cent personnes ayant participé à un concert dans le sud de l'Iran ont été arrêtées et présentées comme membres d'un «groupe d'adorateurs de Satan» censés avoir bu de l'alcool et «sucé du sang», a rapporté aujourd'hui, mercredi, le quotidien Jam-e Jam. «104 membres d'un groupe d'adorateurs de Satan ont été arrêtés lors d'une fête et d'un concert immoral à Shiraz» ce dimanche, a déclaré le responsable local des Gardiens de la révolution, cité par le journal. «La fête se tenait dans un jardin près de la ville et la cérémonie satanique était diffusée à travers le monde via Internet», a-t-il ajouté. Selon lui, les participants «buvaient de l'alcool, se blessaient et suçaient du sang». Les autorités iraniennes assimilent généralement les concerts de musique rock et notamment de hard rock, qui sont interdits dans la République islamique, à des cérémonies sataniques. La consommation d'alcool est aussi prohibée, même si elle est répandue. Le journal a reproduit une photo d'une batterie et d'amplificateurs disposés sur une scène et une autre de jeunes hommes assis dos à la caméra après leur arrestation. Le responsable a expliqué que l'arrestation de ce dimanche était le résultat d'une opération de surveillance par les forces de renseignement de la milice des Bassidji, qui dépend des Gardiens de la révolution, de «groupes liés à l'étranger».

source:info soir

Tuesday 26 May 2009, a 10:36
Les sépultures des cimetières chrétiens regroupées en Algérie
 

Les autorités algériennes ont lancé lL'opération de regroupement des sépultures du cimetière chrétien d'El Hamri, connu aussi sous le nom « Tamazhouat », afin de récupérer une parcelle de terrain de près de 10 hectares.

Chapeautée par le consulat général de France à Oran, l'opération de regroupement des tombes, entamée l'année dernière, a été finalisée il y a un mois, a indiqué au Quotidien d'Oran le directeur de la Régie communale des pompes funèbres d'Oran, M. Alaoui. « Toutes les tombes de la partie inférieure du cimetière ont été regroupées dans des ossuaires et des caveaux spécialement aménagés où tout est répertorié par des numéros et des codes », a encore expliqué le même responsable.

Cette opération de regroupement touchera également les tombes se trouvant dans d'autres cimetières chrétiens de la wilaya qui seront transférées vers le cimetière Tamazhouat d'El Hamri, a-t-on appris par ailleurs. Pour ce qui est des transferts des ossements vers la France, la Régie communale n'a enregistré à ce jour qu'un seul cas. Un arrêté du ministère des Affaires étrangères français, publié en janvier 2005 au Journal officiel, avait, pour rappel, donné un délai de quatre mois aux familles françaises pour demander le rapatriement à leurs frais sur le sol français de leurs défunts, faute de quoi les sépultures seront regroupées en tombes collectives ou en ossuaires.

Quelque 62 petits cimetières français d'Algérie sont concernés par le regroupement des sépultures. Ce dernier résulte du plan de sauvetage des cimetières français d'Algérie, engagé après la visite à Oran de Jacques Chirac au printemps 2003. A l'issue du bilan exhaustif des 600 cimetières français (300.000 tombes chrétiennes ou juives), leur rénovation a été jugée indispensable. Selon le ministère des Affaires étrangères, « l'idée est de regrouper les tombes qu'on ne peut plus entretenir.

Les autres cimetières seront entièrement rénovés ». La mission interministérielle aux rapatriés assurait de son côté qu'une plaque commémorant les morts sera apposée dans les 62 anciens cimetières français d'Algérie.

source: le journal chrétien

Tuesday 26 May 2009, a 10:20
la musique interdit dans l'islam
 

Quand le prêcheur new-yorkais Khalid Yasin s'exprime au sujet des musiques autorisées en Islam, c'est en réalité un véritable procès qu'il intente à la musique. Car en fait d'autorisation, il est davantage question de prohibition. Pour ce prêcheur, qui dit ne pas parler en son nom mais s'inspirer des figures de l'Islam faisant autorité en la matière, les musiques sont pour la plupart illicites. Même la ‘‘halal music” est une hérésie à ses yeux.

En vrac, florilège de hadiths et autres propos islamiques prohibant la musique

Voici le genre de propos auxquels se réfère sans doute Khalid Yasin pour décréter que la musique est haram :

- « Il y aura dans ma nation des gens qui se permettront l'usage de la soie, de l'alcool, et des instruments musicaux. » (Al Boukhârî : 5590)

- « Il y aura dans cette nation de l'humiliation, de la déformation et de la diffamation. » Un homme demande : « Ô Messager d'Allah ! Quand cela se produira t-il ? » Il répondit : « Quand les chanteuses et les instruments de musique apparaîtront et quand l'alcool sera consommé.» (At-Tirmithî : 2212).

- « Des gens de ma nation consommeront l'alcool tout en lui donnant un nom différent, on jouera aux instruments musicaux et les chanteuses chanteront pour eux, Allah affaissera la terre au-dessous de leurs pieds et les transformera en singes et en porcs » (Ibn Mâjah : 4020).

- « La fornication est écrite dans le destin de l'homme, et chacun en aura sa part sans doute, la fornication des yeux est le regard (des choses illicites), et la fornication des oreilles est l'écoute (des choses illicites) » (Mouslim : 2657).

- Abou Bakr vit deux petites filles jouant au tambour et chantant, il les réprimanda en leur disant : “La flûte de Satan chez le Messager d'Allah!” Le Prophète l'approuva. (Al-Boukhâri)

- Ibn Abbâs a dit : “Le tambourin est interdit, les instruments musicaux sont interdits, le chant de la chanteuse est interdit et la flûte est interdite.” (Al-Bayhaki)

- Omar ibn Abdil-Azîz a dit à propos du chant : “Son début provient de Satan et sa conséquence est la colère d'Allah.” (Al-Ajori)

- Ibn Abd-Al-Barr a dit : “Parmi les gains unanimement déclarés illicites, il y a l'usure, la passe des prostituées, l'argent illicite, le pot-de-vin et l'argent issu des lamentations funèbres, de la musique, de la divination, de la consultation du sort et du jeu illicite. ” (Al Kafi)

- Al-Foudayl ibn Ayâd a dit : “Le chant est l'incantation de la fornication.” (Ibn Abid-Dounya)

- L'Imam Ach-Châfiî a dit : “Le chant est une distraction détestable qui ressemble au faux; celui qui le pratique fréquemment est impudent dont le témoignage n'est pas acceptable.”

- On demanda à l'Imam Mâlik son avis sur le chant, il répondit : “Seuls les débauchés le pratiquent.”

- L'Imam Ahmed a dit : “La flûte, le tambourin, l'instrument à corde, le rabâb et tous les instruments similaires sont interdits.”

- Ach-Chaabi a dit : “Le chanteur et celui qui l'entend sont maudits.”

- Ad-Dahhâk a dit : “Le chant corrompt le cœur et entraîne la colère d'Allah.”

- L'Imam Al-Kortobi a dit : “Le chant est interdit par le Livre et la Sunnah.”

- Ibn As-Salâh a dit : “L'interdiction du chant accompagné d'un instrument musical est unanime.

bivouac-id



Tuesday 26 May 2009, a 10:14
John Demjanjuk sera jugé à Munich pour des crimes contre les Juifs
 

Les Etats-Unis ont expulsé en Allemagne John Demjanjuk, l'américain d'origine ukrainienne accusé par la justice allemande d'avoir été un garde dans le camp d'extermination nazi de Sobibor en Pologne. Demjanjuk, âgé de 89 ans, est officiellement inculpé de complicité dans le meurtre de 29 000 juifs. Son arrivée à Munich, ce mardi, met fin à plus de 30 ans d'efforts de la part des autorités américaines pour que l'intéressé rende enfin des comptes à la justice.

C'est la seconde fois que John Demjanjuk, qui continue à démentir avoir jamais été un garde dans un camp de concentration nazi, est expulsé par le gouvernement américain. La première fois avait été en 1986, après des années de manœuvres juridiques de la part de l'intéressé pour éviter d'être chassé des Etats-Unis, où il avait émigré en 1952.

En effet, très tôt après son arrivée dans le pays, les autorités américaines s'étaient rendues compte que John Demjanjuk avait menti dans ses déclarations aux services d'immigration et qu'il y avait de fortes chances qu'il ait été un garde dans un camp de concentration nazi. Mais Demjanjuk s'était battu bec et ongle pour rester aux Etats-Unis. Et le ministère de la justice avait dû s'investir pendant des années pour qu'il soit finalement expulsé en Israël en 1986.

Après un procès retentissant, un tribunal israélien avait identifié John Demjanjuk comme étant Ivan le Terrible, le garde sadique du camp de concentration nazi de Treblinka. Ce qui lui avait valu la peine capitale. Mais la Cour suprême israélienne a cassé la sentence suite à la découverte de nouvelles pièces à décharge laissant planer des doutes sur la véritable identité de John Demjanjuk.

Ce dernier est alors rentré aux Etats-Unis en 1993. D'où la reprise des efforts des autorités américaines pour l'expulser vers l'Allemagne cette fois-ci. John Demjanjuk et sa famille ont de nouveau résisté avec acharnement, invoquant notamment la mauvaise santé de l'accusé. Mais le ministère de la justice, encouragé par de nouveaux documents établissant sans presque l'ombre d'un doute que Demjanjuk avait été un garde dans le camp de concentration de Sobibor, n'ont pas jeté l'éponge. Ce qui a conduit au résultat final de ce mardi : l'arrivée de l'accusé à Munich où son procès devrait commencer à une date ultérieure non précisée.

Pour mémoire, John Demjanjuk a commencé la seconde guerre mondiale dans l'armée soviétique. Capturé par les allemands en 1942, il aurait été formé par les SS dans le camp spécial de Trawniki établi pour les étrangers participant à l'holocauste des Juifs. Demjanjuk dément. Il soutient avoir été un prisonnier de guerre pendant le conflit.

source: le journal chrétien

Thursday 21 May 2009, a 14:57
Mohamed chante pour Jésus "Chanson 2"
 




Wednesday 20 May 2009, a 22:56
Colombie : Ils refusaient d’obéir à la guérilla
 

Jose et son épouse Emilse étaient très engagés au service du Seigneur. Jose voyageait pour prêcher l'Evangile aux indiens colombiens le long de la rivière Arauca et Emilse était responsable des jeunes dans leur église à La Esmeralda, au nord est de la Colombie. Ce vendredi-là, le 24 avril dernier, tous deux avaient décidé de passer la journée chez eux quand des hommes armés ont fait irruption et ont tiré à plusieurs reprises. Emmené à l'hôpital, le couple a succombé à ses blessures quelques heures plus tard.

Les parents de Jose pensent qu'il y a un lien direct entre l'engagement des victimes dans les activités de l'église et leur assassinat. En effet, Jose a violé l'une des règles de la guérilla qui interdit de parler de sa foi aux indiens. Par ailleurs, à Arauca, les chefs de la guérilla ont souvent menacé les chrétiens qui refusent d'obéir à leurs ordres, et c'était le cas de Jose.


Jose et Emilse laissent derrière eux trois enfants, Heidy (9 ans), Ambar Gricet (2 ans) et Juan Jose (2 mois), qui ont été recueillis par leurs grands-parents. « Maintenant que mes parents sont au ciel, c'est le Seigneur Jésus et mes grands-parents qui prennent soin de nous » nous a confié Heidy, qui devra un jour expliquer à son frère et à sa sœur ce qui s'est passé.


Les habitants de La Esmeralda ont été choqués par ce double meurtre : le 10 mai dernier, ils ont organisé une marche pacifique à travers la ville pour demander que les violences s'arrêtent enfin.


  • ° Remercions le Seigneur pour les chrétiens colombiens qui résistent à la guérilla par la foi.

  • ° Prions pour les enfants de Jose et Emilse, plaçons-les sous la protection du sang de Jésus.

  • ° Prions pour les chrétiens qui vivent dans la région d'Arauca, qu'ils soient forts face aux pratiques occultes qui existent au sein des groupes de guérilla.

Source : Portes Ouvertes France

Tuesday 19 May 2009, a 13:44
Des fatwas dans les boîtes aux lettres en Algérie
 

Les salafistes mettent en garde la population

C'est un curieux document que des habitants de nombreux quartiers d'Alger, comme sans doute ceux d'autres régions du pays, trouvent depuis quelques jours dans leur boîte aux lettres.
Disons-le tout de suite : le fameux document est un tract et son contenu, d'une affligeante indigence, porte clairement la signature salafiste. Débarqués des mosquées sur lesquelles l'État exerce un contrôle plus rigoureux ces dernières années, les adeptes de ce courant qui n'épargne plus aucun pays musulman semblent trouver en les boîtes aux lettres une nouvelle tribune susceptible de compenser l'audimat perdu des lieux de culte. En attendant des jours meilleurs car, après tout, ils continuent d'y travailler.

Mais que dit donc le fameux tract ? Des infos, des révélations, une bonne nouvelle et, bien sûr, des mises en garde et des recommandations, dont certaines sont directement imputées au Prophète Mohamed.

 

Morceaux choisis

Kurt_Westergaard_122180a-1.jpgCommençons plutôt par la bonne nouvelle. Le dessinateur de presse danois qui avait soulevé l'ire du monde musulman après avoir caricaturé le Prophète Mohamed est “mort de brûlures alors qu'il était en station debout”. C'est l'une des “infos” surprenantes que livre un tract que beaucoup d'Algérois ont découvert ces derniers jours dans leurs boîtes aux lettres. Surprenante “info”, en effet, car aucun média au monde n'en avait fait état. C'est que le Danemark a scrupuleusement “caché l'affaire”, explique le tract. Mais pourquoi les journaux et chaînes islamistes n'en ont pas parlé ? Le tract ne répond pas. Les rédacteurs de ce dernier demandent simplement aux “gens de bien diffuser la bonne nouvelle”. C'est fait. Et gare à ceux qui prendront la chose à la légère… ou qui en riront. On y indique qu'une personne a trouvé la mort neuf jours après avoir reçu le tract. Et pour cause : il l'avait traité avec “une grande négligence”. Nous voilà avertis !
Quelques “révélations” à présent. La plus croustillante, celle qui nous vient d'Arabie Saoudite mérite qu'on s'y arrête, d'autant qu'elle se veut destinée aux “musulmans dans toutes les régions du monde”. C'est un certain cheikh Ahmed Khatib qui nous raconte un de ses rêves. Un songe qu'il a fait un… vendredi, après avoir… fini la lecture du Coran. Inattaquable, donc. Il y a vu le Prophète qui lui a dit : “6 000 musulmans sont morts aujourd'hui dans le monde et aucun n'est allé au Paradis.” “Car les épouses n'obéissent plus à leurs époux… les riches n'aident pas les pauvres… les musulmans n'accomplissent pas régulièrement leurs prières…” Quant à cet homme qui s'appelle Dr Abd Moustapha, il jure carrément avoir vu le Prophète en rêve et que l'Envoyé de Dieu lui a recommandé, comme aux autres musulmans, de… “diffuser le tract”. “Diffusez cette lettre et attendez quatre jours, vous vivrez alors une joie immense… Sinon, vous connaîtrez une tristesse immense.”
Une Palestinienne, qui a également fait un songe et dont on ne cite pas le nom, offre mieux, en révisant le temps d'attente à la baisse. Selon elle, la bénédiction de Dieu est garantie quatre heures après… et non pas au bout de quatre jours.

 

Comme une lettre à la poste

Ce document n'est pas le premier du genre à être destiné aux Algériens. Bien d'autres ont été placardés sur les murs ou diffusés via Internet, au gré des événements. L'invasion de l'Irak, en 2003, les caricatures danoises, ou encore Gaza plus récemment, ont été des moments forts en matière de mobilisation islamiste en général et salafiste en particulier. Mais apparemment le mouvement ne décroche pas. Il travaille à plein temps, événement ou pas. Et Internet ne semble plus lui suffire. Les minbars des mosquées n'étant à présent que rarement accessibles, il faut trouver des canaux de rechange. La boîte aux lettres en est un.

Source : Liberté Algérie


Monday 18 May 2009, a 11:04
Elections européennes : Chrétiens mobilisés pour l’Europe
 

Entre le 4 et le 7 juin 2009, les citoyens des 27 Etats Membres de l'Union européenne (UE) exprimeront leur vision pour l'Europe en choisissant un nouveau Parlement européen. Le Parlement est la seule institution de l'Union dont les membres soient élus directement par les citoyens. Différents organismes et mouvements chrétiens s'engagent pour l'Europe.

Augmenter policeDiminuer police

Pour cinq ans, de 2009 à 2014, les 736* membres du Parlement européen (MPE) prendront des décisions qui auront d'importantes et durables conséquences, pas uniquement pour les 500 millions de personnes vivant dans l'UE, mais pour le monde entier.

Depuis les dernières élections européennes de 2004, le pouvoir du Parlement européen s'est considérablement accru. Dans la plupart des domaines législatifs communautaires, les textes doivent désormais être approuvés conjointement par le Parlement et par le Conseil. En outre, le président et les membres du Collège des Commissaires européens, qui proposent tous les nouveaux textes, ne peuvent gouverner qu'avec l'accord du Parlement. Encore plus important, le Parlement a le dernier mot sur le budget de l'UE.

Avec l'accélération du changement climatique, l'aggravation des crises financières et le défi toujours à relever de rendre l'Europe plus proche de ses citoyens, les enjeux ne pourraient être plus élevés. C'est pourquoi les organisations oecuméniques présentes à Bruxelles (APRODEV, CEME, CES et Eurodiaconia) vous appellent à contribuer activement à susciter la prise de conscience de l'enjeu des élections au Parlement européen de juin 2009 parmi vos membres et vos communautés. Alors que le pouvoir du Parlement européen avait augmenté, l'intérêt et la participation aux élections avait diminué.

Face aux enjeux de cette élection, nous devons contribuer à renverser cette tendance et à faire en sorte que le nouveau Parlement européen contribue à créer l'Europe humaine et socialement consciente que nous souhaitons tous.

Différents organismes et mouvements chrétiens s'engagent pour l'Europe :

  • Rassemblement Ensemble pour l'Europe le 16 mai à la Mutualité à Paris. Ensemble pour l'Europe, en France, regroupe plus de 25 communautés et mouvements chrétiens dont la Fédération protestante de France. Voir le dossier de presse. Site internet : www.ensemblepourleurope.eu.
  • Dans la perspective des prochaines élections européennes, des organisations œcuméniques, dont la commission Eglise et société de la KEK, proposent un guide destiné aux Eglises que va relayer la FPF auprès des Eglises membres. Consulter le site : http://www.ecumenicalvoices2009.eu/...
  • Source: le journal chrétien

Monday 18 May 2009, a 10:53
Finance islamique : Les islamistes nous attrapent par les bourses.
 

Les islamistes guettent la moindre de nos faiblesses et l'exploitent pour avancer leur pions.

Ainsi la crise économique que nous vivons, est l'occasion par exemple, d'introduire et de pousser dans nos pays “la finance islamique”, c'est à dire la finance régie par les règles de la charia, comme la meilleure alternative au système économique libéral. 

Dans cette finance islamique, Il est important de rappeler qu'un pourcentage de tout bénéfice doit être reversé pour financer leurs…”bienfaisances” ou “zakat” ( comprenez Djihad, Palestine, mosquées, Hamas etc).  

Ensuite, tous les placements doivent être «halal». Ce qui veut dire qu'il ne peut y avoir d'investissements dans les secteurs comme l'alcool, le tabac et dans certaines catégories de divertissements interdits par l'islam.

Si vous souhaitez que le développement économique de votre pays ressemble à celui du Pakistan, ou du Yemen et même de celui des pays du Golfes mais sans le produit du pétrole, alors vous allez bientôt être comblés.

Après la France, - si vous n'avez pas vu cette vidéo du Ministre des Finances Christine Lagarde vantant la “finance islamique”, allez la voir ici , c'est incroyable  -, c'est au tour de la Belgique de succomber aux sirènes des barbus en costume-cravate.

L'ABPM (Association Belge des Professionnels Musulmans) a interpellé les représentants des quatres grandes familles politiques de la Belgique.

Une vidéo édifiante -> cliquez ici  

Source: bivouac-id

Monday 18 May 2009, a 10:44
Le MSP (Hamas) aimerait interdire les bûches de Nöel et le français en Algérie
 

La langue arabe face au syndrome du colonisé

Bouguerra Soltani et Ahmed Fattani

On ne peut pas reprocher au leader du MSP d'avoir de vagues notions de l'Histoire. Il lui aurait fallu la lire lui qui ne l'a pas vécue étant né en 1954.

La généralisation de la langue arabe dans notre pays fait partie des priorités de M.Bouguerra Soltani. Une forte indignation transparaît du constat qu'il fait de certains particularismes qui affectent une bonne partie de la société algérienne. «La langue est une idéologie!», tonne-t-il avant de poursuivre: «Je ne comprends pas qu'en 2009, 47 ans après l'Indépendance, des parents puissent encore s'exprimer en français avec leurs enfants. Les mêmes qui se ruent sur la bûche de Noël. Je ne comprends pas non plus comment certains, plus âgés, la soixantaine et plus n'aient pas appris durant tout ce temps, la langue arabe...» Une indignation qui, visiblement, lui fait perdre la pondération nécessaire à tout responsable politique pour appréhender correctement la complexité de ce problème d'identité à reconquérir.

Une indignation mal contenue au point de le mener dans la confusion des genres et au survol superficiel des causes et de leurs solutions. Quand on repose, calmement, la question de savoir quelle solution il préconise, M.Soltani répond qu'il faut revoir le système éducatif. Une réponse simple à un problème complexe. Pourquoi complexe? S'il est indéniable, comme il l'avance, que l'apprentissage de toute langue passe par l'école, il n'en demeure pas moins que cette vérité ne sera jamais à elle seule une solution miracle, ni unique solution pour une société comme la nôtre.

Une société qui a ses propres spécificités qu'il faut «aller chercher» dans son Histoire. Une Histoire qui ne ressemble à aucune autre. Si particulière qu'il est impossible de lui opposer des stéréotypes. Une histoire millénaire dont la partie la plus tragique remonte au début du XIXe siècle. Plus exactement avec la colonisation française. Durant un siècle et demi, les Algériens se sont vu refuser par l'occupant toute forme de scolarité. Face à cela et pour préserver leur identité et leurs valeurs, les Algériens se sont organisés, le plus souvent clandestinement, pour créer de petites structures en guise d'école. C'est ce qu'ils appelaient «M'cid El Louha». Traduction littérale «l'école de la planche». Pourquoi la planche? Tout simplement parce que c'était ce que le dénuement imposait en guise de «cahier».

Une planche qu'il fallait effacer aussitôt la leçon apprise pour pouvoir passer à la leçon suivante. Le «programme» ne comportait qu'une seule leçon: apprendre les versets du Coran. Voilà comment nos aïeuls se défendaient contre la déculturation programmée par le système colonial. Ils ont paré au plus pressé et ils ont très bien réussi. Si bien qu'aujourd'hui et après une si longue nuit coloniale, l'Islam est incontestablement la religion de tous les Algériens. En revanche, «l'école de la planche» ne pouvait enseigner aucune autre matière académique. Pas de science. Ni même le vulgaire «calcul» quand le monde était aux mathématiques. Ce fut ainsi jusqu'au début du XXe siècle où le colonialisme, pour donner du lest, ouvrit parcimonieusement les portes de l'école française à une infime partie des «indigènes» que nous étions. A l'Indépendance, ceux-ci représentaient le dixième de la population, tous paliers confondus.

Une vérité incontournable qui a contraint nos dirigeants de l'époque à faire appel à l'aide égyptienne pour assurer la première scolarité «normale» des enfants algériens. La première de toute leur histoire coloniale. Passons sur la qualité des enseignants, qui nous furent envoyés par Le Caire pour ne retenir que l'aspect symbolique de la naissance de l'éducation nationale en Algérie. Dans les conditions qui étaient celles de 1962, on ne pouvait espérer un résultat autre que celui dont fait le constat le leader du MSP. Même après 5 décennies.

Pour la bonne raison que nous sommes encore dans la phase de la «quantité» dont le déficit d'un siècle et demi est énorme. C'est peut-être à la phase «qualité» que pense M.Soltani quand il préconise qu«'il faut revoir le système éducatif». C'est bien mais insuffisant venant d'un responsable politique de si haut rang. Il est attendu de lui qu'il développe clairement les voies et moyens pour y parvenir. Le simple constat est à la portée de tout le monde. Quant aux 10% des Algériens qui, en 1962, avaient eu «la chance» d'accéder au système scolaire colonial auxquels M.Soltani reproche de n'avoir «toujours pas appris la langue arabe», il serait trop long, ici, de dire tout ce qui doit l'être à leur sujet.
Disons simplement que c'est parmi eux que le Mouvement nationaliste est né et lequel a conduit au déclenchement de la Révolution le 1er Novembre 1954. Disons aussi qu'une bonne partie d'entre eux ne sont plus de ce monde. Disons enfin que le principal souci aujourd'hui est la reconstruction du pays. Que celle-ci ne peut se faire qu'avec la jeunesse et non avec le troisième âge formé par ceux qui, des 10%, sont encore en vie.

On ne peut pas reprocher au leader du MSP d'avoir de vagues notions de l'Histoire. Il lui aurait fallu la lire lui qui ne l'a pas vécue étant né en 1954. C'est dire, pour la énième fois, toute l'urgence qu'il y a à écrire notre Histoire.

Pour comprendre la «ruée vers la bûche de Noël» que fustige à raison M.Soltani mais qui, à tort, l'attribue, par raccourci, à l'usage de la langue française. Le problème est aussi complexe que le «syndrome du colonisé» qu'a tenté d'expliquer le grand penseur algérien Malek Bennabi.

Zouhir MEBARKI

Source: le journal L'Expression

Monday 18 May 2009, a 10:36
La grogne des non musulmans
 

Lakhdar Boumediene a passé sa première journée en France, samedi 16 mai 2009. L'ancien détenu, de Guantanamo "a été accueilli à Paris par des représentants du ministère français des Affaires étrangères, sa femme et ses deux filles arrivées d'Algérie", a précisé le conseil, ajoutant que son client "avait de l'énergie, de l'humour". "L'espoir qui lui manquait depuis deux ans est revenu."

Le porte-parole des Affaires étrangères, Éric Chevallier, a déclaré : "Désormais libre, nous souhaitons que Lakhdar Boumediene puisse retrouver une vie normale", précisant qu'une prise en charge médicale était prévue si nécessaire. L'ex-prisonnier a pu marcher pour embarquer et débarquer de l'avion.

Souvenez-vous des blessés de Kabylie en 2001... arrivés dans des états lamentables, dont beaucoup n'étaient pas en état de marcher. C'était la croix et la bannière pour obtenir un simple rendez-vous pour une consultation. Il ne nous semble pas que des prises en charge médicales aient été accordées aussi facilement. Ces Kabyles fuyaient pourtant le terrorisme, l'arabo-islamisme, l'injustice… Il semblerait que pour avoir des droits en France, que beaucoup n'ont pas, il faille faire parti de mouvances islamistes.

Selon Me Robert Kirsch "les médecins à Paris disent qu'il va bien", d'après les premiers examens. L'avocat rajoute "Le soutien du gouvernement français a été remarquable, c'est grâce à l'intervention et l'aide du gouvernement que l'épouse de M. Boumediene et ses deux filles ont quitté l'Algérie et se trouvaient à l'aéroport à temps pour le voir atterrir". Étant donné les accusations américaines qui pesaient contre son client, a-t-il affirmé, le gouvernement algérien avait privé sa femme et les deux enfants de passeport.

On peut se demander alors, comment ces trois personnes, privées de passeports, ont pu atterrir en France sans problème. Lorsque l'on connait les tracas rencontrés par les demandeurs de visas.

Mais tenez-vous bien, ce n'est pas terminé son avocat a ajouté que son client avait reçu un visa et disposerait d'un appartement. "Il obtiendra très rapidement les papiers nécessaires pour travailler et résider en long séjour. Ensuite, s'il le désire, et il en a l'intention pour le moment, il demandera la nationalité française le temps venu", a-t-il expliqué.

Lorsque l'on constate les difficultés que rencontrent les Kabyles de France, Français ou pas, pour l'obtention, d'un logement, d'un travail ou d'une école correcte pour leurs enfants ; on peut s'étonner que le gouvernement français déroule le tapis rouge, pour faciliter la vie d'un Algérien, dont même Bouteflika ne veut pas !

Rien n'est fait pour que l'obtention de la nationalité française soit facilitée. Les listes de papiers divers et variés à fournir et les questions plus débiles les unes que les autres et souvent déstabilisantes, ne facilitent pas l'intégration de ceux qui vivent en France, pour fuir un régime totalitaire, arabo-islamiste ou qui sont nés en France, sans avoir rien demandés à personne, parce que la misère a poussé leur parents à venir travailler, au temps de l'Algérie française, pour la « mère patrie ».

En plus le gouvernement français a prévu une formation professionnelle à cet ancien détenu qui souhaite trouver "un emploi dans une organisation caritative", comme il l'a fait par le passé, a ajouté son avocat.

Les demandeurs d'emploi doivent faire un véritable parcours du combattant pour obtenir l'espoir d'un stage qui ne répond pas forcément à leur attente et qui ne les aide pas forcément à se réinsérer dans la vie professionnelle.

Une organisation caritative, il est vrai que les associations islamistes pullulent en France et qu'elles ont des droits que d'autres associations n'ont pas. Certaines associations islamistes ont même des châteaux pour y faire leurs "réunions"... si, si c'est vrai.

Remarquez le gouvernement français doit croire que c'est un membre de la famille de l'ancien dictateur algérien, maître à penser du kabylophobe qui fait tirer à balles réelles sur la jeunesse kabyle. Mais Houari Boumediene est un pseudo, son nom réel est Mohamed Boukherouba, juste une petite mise au point, au cas où…

Il reste environ 240 "terroristes présumés" à Guantanamo, dont le président Barack Obama a ordonné la fermeture d'ici janvier prochain. La France va-t-elle tous les accueillir en leur offrant, formation, logement, rapatriement familiale, nationalité française, et travail ?

Et pendant ce temps là, nous devons nous faire tout petit, supporter l'insupportable et fermer notre gueule, je parle de la mienne, bien entendu !

Quoique non, nous allons vous conter quelques anecdotes que nous devons supporter au quotidien et si nous nous étonnons, alors là… mais cela fera l'objet d'un autre billet là je suis de très méchante humeur et la colère est toujours mauvaise conseillère.

Geneviève Harland

Source: kabyles.net

Friday 15 May 2009, a 23:29
Un intellectuel saoudien : la civilisation occidentale a libéré l’être humain
 

Dans un entretien paru le 23 avril 2009 dans le quotidien saoudien Okaz, le penseur réformiste Ibrahim Al-Buleihi fait part de son admiration pour la civilisation occidentale. L'interview a été mise en ligne le jour même sur le site progressiste arabe Elaph [1]. Al-Buleihi appelle les Arabes à reconnaître la grandeur de la civilisation occidentale et à admettre les insuffisances de leurs propres cultures. Il estime que l'autocritique est la condition de toute évolution positive. Ibrahim Al-Buleihi est membre du Conseil saoudien de la Shura. [2]

Extraits de l'entretien:

Sans tout ce que l'Occident a accompli, nos vies seraient stériles.

Okaz: Je vais commencer par la question cruciale de ce qui distingue votre façon de penser - que vos adversaires évoquent systématiquement contre vous: vous éblouissement face à l'Occident, alors que vous dévaluez complètement la pensée arabe. C'est vraiment le caractère le plus distinctif de vos écrits. L'auto-flagellation y est présente à un point extrême. Comment l'expliquez-vous ?

Buleihi: Mon attitude face à la société occidentale se base sur des faits indéniables et ses grandes réussites. Nous sommes en présence d'une réalité aux nombreuses composantes merveilleuses et étonnantes. Cela ne signifie pas que je sois aveuglé. Mais j'ai très exactement l'attitude contraire de ceux qui nient et ignorent les lumières vives de la civilisation occidentale. Regardez donc autour de vous… Vous vous apercevrez que tout ce qui est beau dans nos vies nous vient de la civilisation occidentale. Même le stylo que vous tenez dans votre main, l'enregistreur en face de vous, la lampe de cette pièce et le journal pour lequel vous travaillez, et d'innombrables agréments supplémentaires, qui sont comme des miracles pour les civilisations anciennes… Sans tout ce que l'Occident a accompli, nos vies seraient stériles. Je ne fais que poser un regard objectif [sur la réalité], estimant à sa juste valeur ce que je vois et l'exprimant honnêtement. Ceux qui n'ont pas d'admiration pour le beau sont démunis de sensibilité, de goût et de sens de l'observation.

La civilisation occidentale a atteint le summum de la science et de la technologie. Elle a apporté la connaissance, le savoir-faire, de nouvelles découvertes, comme aucune autre civilisation avant elle. Les réalisations de la civilisation occidentale couvrent tous les domaines: la gestion, la politique, l'éthique, l'économie et les droits humains. C'est un devoir de reconnaître son étonnante excellence. C'est en effet une civilisation digne d'admiration. (…) Le retard horrible dans lequel vivent certaines nations est le résultat inévitable de leur refus de [l'apport occidental] et de leur attitude consistant à se réfugier dans le déni et l'arrogance.

Okaz: Monsieur, vous pouvez admirer cette civilisation tant que vous le voulez, mais pas aux dépens des autres, notamment de notre civilisation.

Buleihi: Mon admiration pour l'Occident ne s'exprime pas aux dépens des autres. Elle invite ces autres à admettre qu'ils se sont leurrés, à surmonter leur infériorité et à se libérer de leur retard. Ils devraient admettre leurs défauts et faire l'effort de les surmonter. Ils devraient cesser de nier les faits et de tourner le dos à la multitude des merveilleux succès [occidentaux]. Ils devraient se montrer justes à l'égard de ces nations qui ont su se rendre prospères, sans pour autant monopoliser la prospérité, faisant profiter le monde entier des résultats de leurs progrès, de sorte qu'aujourd'hui d'autres nations dans le monde en bénéficient. La civilisation occidentale a apporté au monde la connaissance et le savoir-faire qui ont permis aux nations non occidentales, de rivaliser avec sa production et de partager des marchés avec elle. Critiquer ses propres insuffisances est nécessaire pour évoluer positivement. En revanche, glorifier la léthargie revient à encourager et asseoir le retard, à resserrer les chaînes de l'apathie et à empêcher [l'expression de] la capacité à exceller. Le retard est une réalité honteuse qui devrait nous déplaire et dont nous devons nous libérer.

“La civilisation occidentale est la seule qui ait su libérer l'homme de ses illusions et de ses chaînes.”

Okaz: C'est peut-être le cas, et je vous suis dans cette exigence, mais, Monsieur, pourriez-vous résumer pour nous les raisons de votre admiration de la culture occidentale, afin que nous ayons une base de discussion ?

Buleihi: Il n'y a pas une, mais mille raisons qui me poussent à admirer l'Occident et à souligner son excellence absolue dans tous les domaines. La civilisation occidentale est la seule qui ait su libérer l'homme de ses illusions et de ses chaînes. Elle a reconnu son individualité et lui a fourni des capacités, la possibilité de se cultiver et de réaliser ses aspirations. Elle a humanisé l'autorité politique et établi des mécanismes garantissant une égalité et une justice relatives, prévenant l'injustice et modérant l'agression. Cela ne veut pas dire que c'est une civilisation sans défaut ; elle en a même beaucoup. C'est toutefois la plus grande civilisation humaine de l'histoire. Avant elle, l'humanité était en prise avec la tyrannie, l'impuissance, la pauvreté, l'injustice, la maladie et la misère.

C'est une civilisation extraordinaire, sans être l'extension d'aucune civilisation ancienne, à l'exception de la civilisation grecque, source de la civilisation contemporaine. J'ai donné le dernier coup de plume à un ouvrage sur ce grand et extraordinaire saut de civilisation, intitulé “Changements qualitatifs dans la civilisation humaine”. La civilisation occidentale est son propre produit et ne doit rien à aucune autre civilisation, hormis la civilisation grecque (…) Elle a redonné vie aux réalisations des Grecs dans les domaines de la philosophie, la science, la littérature, la politique, la société, la dignité humaine, le culte de la raison, tout en reconnaissant ses défauts et ses leurres et en soulignant le besoin constant de critique, de réévaluation et de corrections.

Okaz: En parlant ainsi, vous effacez complètement tous les efforts créatifs des civilisations qui ont précédé, telle la civilisation islamique, car vous affirmez que l'Occident ne lui doit rien.

Buleihi: Et pour cause: elle ne lui doit rien, pas plus qu'à aucune autre civilisation avant elle. La civilisation occidentale trouve ses fondements dans la Grèce des VIème et Vème siècles avant J.C. Elle a connu un temps d'arrêt au Moyen-Âge, avant de reprendre son évolution aux Temps modernes, en profitant à toutes les nations. Elle est vraiment extraordinaire dans tous les sens du mot: en termes d'excellence, d'unicité, de nouveauté (…) Elle a des composantes et des qualités qui la distinguent de toutes les civilisations qui l'ont précédée ou suivie. Elle est le produit d'un enseignement philosophique inventé par les Grecs. Les Européens ont pris pour base ce mode de pensée, notamment le mode de la critique, qui leur a permis de développer la connaissance objective, toujours ouverte à la réévaluation, à la correction et au progrès (…).

Okaz: Certains penseurs occidentaux ont écrit que la civilisation occidentale est une extension des civilisations précédentes. Comment vous, Arabe musulman, pouvez-vous le nier ?

Buleihi: En passant en revue les noms des philosophes et savants musulmans dont la contribution à l'Occident est reconnue par les écrivains occidentaux, tels Ibn Rushd, Ibn Al-Haytham, Ibn Sina, Al-Farbi, Al-Razi, Al-Khwarizmi et leurs semblables, nous découvrons que c'étaient tous des disciples de la culture grecque et qu'ils se tenaient en marge du courant [islamique] dominant. Ils étaient et continuent d'être ignorés par notre culture. Nous avons même brûlé leurs livres, les avons harcelés, avons mis la population en garde contre eux, et nous continuons de les considérer avec suspicion et aversion. Comment pouvons-nous nous enorgueillir de personnes que nous avons écartées et dont nous avons rejeté la pensée ? (…)

Quant à la question du développement culturel, il existe deux approches: selon l'une d'entre elles, la civilisation est le produit d'un processus cumulatif. Cette approche est toutefois contredite par les faits historiques. Selon l'autre approche, un changement quantitatif ne peut jamais conduire à un changement qualitatif, sauf quand un bond extraordinaire est réalisé. C'est sans conteste la bonne approche, que j'ai adoptée. La quantité ne peut se transformer spontanément en qualité (…)

“La civilisation occidentale (…) est la seule qui continue de se développer, qui se réévalue constamment, se corrige et effectue en permanence de nouvelles découvertes”

La seule civilisation qui possède les ingrédients du progrès perpétuel est la civilisation occidentale, avec ses fondements grecs et son étonnante configuration contemporaine (…) La civilisation occidentale estime que nul ne détient la vérité absolue et que la perfection est impossible à atteindre, donc l'homme doit s'efforcer de l'atteindre tout en sachant qu'il n'y arrivera pas. C'est ainsi la seule civilisation qui continue de se développer, qui se réévalue constamment, se corrige et effectue en permanence de nouvelles découvertes (…)

Okaz: Permettez-moi de vous interroger sur votre fascination totale pour la culture occidentale.

Buleihi: La lumière de cette civilisation est très forte et il faut être aveugle pour ignorer sa luminosité. Toute personne douée de vue et de discernement ne peut qu'être fasciné (…) Il faut reconnaître le mérite de ceux qui en ont. Une autre civilisation a-t-elle rêvé avant elle à ces révélations époustouflantes, ces sciences exactes et ces technologies complexes ? Les générations précédentes ont-elles imaginé la possibilité d'ouvrir le torse ou la tête pour effectuer des opérations compliquées du coeur et du cerveau ? Pouvaient-elles imaginer une [aussi] profonde compréhension de la cellule vivante et de sa genèse… Ont-elles imaginé les avions, les voitures et les innombrables inventions de cette civilisation ? Voudriez-vous que nous nous remettions à écrire sur des parchemins et des papyrus, à user des bâtons de bois à la place de stylos et à monter à dos d'âne ?

Okaz: Désolé, mais personne ne vous demande de revenir à l'époque des ânes. Il est toutefois nécessaire de prononcer ses jugements historiques de façon juste et équilibrée. Vous dites qu'il faut “reconnaître le mérite de ceux qui en ont”, mais, dans les faits, vous n'accordez aucun crédit à tout ce qui a existé avant la civilisation occidentale, et alors que tout le monde reconnaît le caractère cumulatif des accomplissements humains, vous niez cet axiome quand il s'agit des réalisations occidentales.

Buleihi: L'humanité a passé des milliers d'années à ruminer les mêmes idées et à vivre dans les mêmes conditions, en se servant des mêmes outils et instruments. Elle aurait pu s'éterniser ainsi sans l'émergence de la pensée philosophique en Grèce, aux VIème et Vème siècles avant J.C. Le niveau actuel des progrès de la civilisation ne peut être le résultat d'une [simple] accumulation: c'est plutôt le résultat de grandes réalisations dans les domaines de la pensée, de la science, de la politique, de la société et du travail. (…)

Ce qui sort l'homme de sa routine, c'est la lutte des idées, la liberté de choix et l'égalité des chances. La meilleure preuve en est qu'un grand nombre de gens aujourd'hui vivent dans une société profondément rétrograde, malgré la disponibilité de la science, de la technologie et des idées. Ils sont témoins de la prospérité et malgré cela, ces peuples rétrogrades sont incapables d'abandonner leurs tranchées et de se libérer de leurs chaînes. En d'autres termes, ils sont incapables d'imiter les peuples prospères, se trouvent dans l'incapacité totale d'inventer et d'initier.

Okaz: Il y a une question cruciale à ce débat: par “civilisation”, entendez-vous uniquement son aspect matériel ?

“La plus grande réussite de la société occidentale est d'avoir humanisé son autorité politique, d'avoir séparé les pouvoirs, établi et maintenu un équilibre des pouvoirs. La civilisation occidentale a accordé la priorité à l'individu”

Buleihi: La plus grande réussite de la société occidentale est d'avoir humanisé son autorité politique, d'avoir séparé les pouvoirs, établi et maintenu un équilibre des pouvoirs. La civilisation occidentale a accordé la priorité à l'individu et subordonné ses institutions, lois et procédures à ce principe, tandis que dans la civilisation ancienne, l'individu [n'] était [qu'] une dent dans l'engrenage.

Okaz: Une dent dans l'engrenage ? Vous pensez que cela est vrai aussi de la civilisation islamique ?

Buleihi: Nous faisons clairement la distinction entre l'islam et ce que les gens font en son nom. Les grands principes de l'islam et ses doctrines sublimes qui insistent sur la valeur et la dignité humaines n'ont pas eu l'occasion de prendre forme. Depuis l'époque des califes bien guidés, l'histoire arabe a éradiqué l'individualité de l'homme et sa valeur s'est retrouvée liée à ses affiliations politiques, religieuses ou tribales (…) La seule civilisation qui reconnaît et respecte l'homme en tant qu'individu est la société occidentale (…) Le comportement [humain], dans tous les domaines, ne découle pas d'enseignements, mais de la pratique et de l'expérience sur le terrain (…)

Okaz: L'histoire arabe de bout en bout, selon vous ?

Buleihi: Oui, toute l'histoire arabe se distingue par cet aspect lugubre, mises à part la période des califes bien guidés et d'autres périodes discrètes comme celle du règne d'Omar ibn Abdel Aziz. On ne doit pas confondre les sublimes principes et doctrines de l'islam avec son histoire, remplie d'erreurs, de transgressions et de tragédies. Quand les Abbasides triomphèrent des Omeyyades, ils couvrirent les cadavres de tapis, faisant la fête sur les corps en signe de vengeance. Quand [le calife] Al-Ma'mum eut battu son frère Al-Amin, il lui ôta la peau des os comme on le fait à un agneau. Cette scène se répète tout au long de l'histoire. Le pouvoir politique est la valeur pivot de la culture arabe. A notre époque, les coups d'Etat militaires sont récurrents dans le monde arabe, pour le pouvoir, mais pas pour effectuer des réformes positives. Chaque régime est pire que le précédent.

Okaz: M. Buleihi, n'avez-vous pas ouï dire de centaines de savants dans l'histoire de votre peuple qui ont apporté du sens et eu de l'impact, dont on étudie la vie jusqu'à ce jour, bien qu'il n'aient eu ni pouvoir, ni tribu, ni affiliation religieuse, et qui sont estimés pour leur érudition ?

“L'histoire arabe, à l'exception de la période des califes bien guidés, a été dominée par la politique”

Buleihi: C'est là une déclaration générale qui ne repose pas sur les faits. L'histoire arabe, à l'exception de la période des califes bien guidés, a été dominée par la politique. Quand les Fatamides ont pris le contrôle de l'Egypte et de l'Afrique du Nord, ces régions sont devenues chiites, et quand Salah Al-Din Al-Ayyubi [Saladin] a mis fin au [règne des] Fatamides, il a écarté tout ce qui pouvait avoir un rapport avec le chiisme. Il en a été de même quand les Safavides ont converti l'Iran au chiisme: cela a conduit les Ottomans à agir de façon identique [en imposant le sunnisme]. L'histoire arabe, ou islamique, dans le sens large du terme, résulte des hauts et des bas de la politique.

Okaz: Permettez-moi de faire ici une petite pause. Vous réduisez l'histoire islamique à une histoire politique. Même l'histoire politique islamique, malgré toutes ses tragédies, n'est pas aussi négative que vous le dites. Vous ignorez les aspects scientifiques et culturels de l'histoire islamique, qui ont donné une grande civilisation alors même que l'Europe souffrait sous le règne de la féodalité, de l'Eglise, de l'ignorance et du retard.

“Notre culture a été, et continue d'être, absorbée par la question de ce qui est interdit et permis, de la croyance et de l'incroyance, parce que c'est une civilisation religieuse”

Buleihi: Nous avons hérité de certains clichés concernant notre histoire et l'histoire des autres nations, ne considérant pas notre histoire d'un oeil critique et celle des autres d'un œil juste et objectif. La lumineuse civilisation grecque a émergé au VIème siècle avant J.C., atteignant le sommet de son épanouissement au Vème siècle avant J.C. En d'autres termes, la civilisation grecque a émergé plusieurs siècles avant la civilisation islamique et a été la source des philosophes musulmans. Ces individus dont nous sommes parfois fiers, tels Ibn Rushd, Ibn Al-Haytham, Al-Razi, Al-Qindi, Al-Khawarizmi et Al-Farabi, étaient tous les élèves de la pensée grecque. Quant à notre civilisation, c'est une civilisation religieuse, préoccupée de loi religieuse, complètement absorbée par les détails de ce que les musulmans doivent faire et ne pas faire dans leur rapport à Allah et aux autres. C'est une tâche immense digne d'admiration, parce que la religion est le pivot de la vie. Nous devons toutefois admettre que nos succès se limitent tous à cette grande idée. N'affirmons pas que l'Occident nous a emprunté ses lumières laïques. Notre culture a été, et continue d'être, absorbée par la question de ce qui est interdit et permis, de la croyance et de l'incroyance, parce que c'est une civilisation religieuse (…)

Okaz: Ils [les musulmans] ont appris de la civilisation grecque et ce n'est pas un défaut ; c'est ainsi que font les jeunes générations: elles apprennent des civilisations anciennes et se construisent sur ces dernières. Fallait-il attendre qu'ils abolissent les réussites des Grecs pour recommencer à zéro ?

Buleihi: Je n'ai rien contre le fait d'apprendre [des autres]. Ce que je voulais clarifier est que ces [succès] ne sont pas les nôtres et que ces individus exceptionnels ne sont pas le produit de la culture arabe, mais plutôt de la culture grecque. Ils se trouvent en dehors de notre courant culturel dominant, et nous les avons traités comme des éléments étrangers. C'est pourquoi nous ne méritons pas de nous en enorgueillir, vu que nous les avons rejetés et avons combattu leurs idées. A l'inverse, quand l'Europe eut tiré l'enseignement de ces individus, elle a su profiter d'une grande connaissance: la sienne à l'origine, vu qu'elle est une extension de la culture grecque, source de toute la civilisation occidentale.”


[ Source : Memri
Source: bivouac-id

Friday 15 May 2009, a 22:49
Week-end Oriental avec Saïd Oujibou du 15 au 17 mai
 

Date :

Du 15 Mai 2009 au 17 Mai 2009

Lieu :

79 Av. du XVème Corps 83200 Toulon - Pont du Las

Tarif :

Entrée Libre et Gratuite


Programme :

- Le vendredi 15: une projection de film est prévue : "Magdalena". Ce film relate le témoignage d'une femme du Moyen-Orient qui a vécu une expérience spirituelle qui a changé sa vie...
- Le samedi 16: nous aurons la joie d'avoir un concert de Rap avec le rappeur chrétien Lorenzo.
- Le dimanche 17: Saïd Oujibou présentera son tout nouveau spectacle,"le fils prodigue", lors un One Man Show

Plus d'infos :

E-mail : r.nganga@hotmail.fr

Source : Top Chretien

Friday 15 May 2009, a 22:38
Pakistan - Spirale de violence ciblant les minorités
 

KARACHI : Le bébé en pleurs de Fauzia Abrar venait enfin de s'endormir quand des hommes ont frappé à la porte de sa maison dans le bidonville majoritairement chrétien de Karachi.

Soudain, elle a entendu des coups de feu, et les cris sont devenus plus forts : « Longue vie aux talibans ! Mort aux infidèles ! » Des hommes ont pénétré de force dans sa maison, ils ont lancé des tuiles et un verre sur elle, et tiré un coup de feu. Elle s'est évanouie.


L'emprise des talibans sur le Pakistan s'accroît, et l'augmentation des agressions violentes contre les minorités religieuses confirme leur montée en puissance et en influence. Les talibans n'exécutent pas toutes les attaques, mais des éléments extrémistes inspirés par leur mouvement agissent parfois en leur nom.


Dans des dizaines d'interviews, de Karachi à Peshawar, des chrétiens, des sikhs et des hindous ont parlé d'attaques et de menaces. « Au Pakistan, toutes les minorités vivent maintenant dans la peur », a déclaré le père Richard D'Souza de l'Eglise St Jude à Karachi. « Nous sentons que nous n'avons aucune protection. »


Les minorités religieuses représentent environ 5% de la population du Pakistan qui compte 160 millions d'habitants, selon le CIA World Factbook.


Source : Point de bascule

Friday 15 May 2009, a 22:32
Les chrétiens d’Egypte au bord du gouffre
 

Les chrétiens coptes sont directement visés par l'abattage de près de 300.000 porcs en Egypte. Nadia Tawfiq, une avocate en faveur des droits de l'homme, pense que ce massacre est une attaque contre les chrétiens. « Tous les éleveurs sont des chrétiens et pour les musulmans, le porc est le diable » explique-t-elle. Dans un communiqué de presse, l'Assemblée Copte Américaine a affirmé que « détruire le seul moyen d'existence de ces familles sans véritable compensation est un exemple évident de discrimination et de violation des droits de l'homme. Cela menace directement la survie d'une population déjà pauvre ».

L'association Portes Ouvertes s'associe aux chrétiens d'Egypte et exprime son inquiétude quant à l'abattage de centaines de milliers de porcs qui va affaiblir une population déjà pauvre et méprisée.

Un abattage injustifié.


La semaine dernière, les autorités égyptiennes ont lancé l'abattage de 400 000 porcs dans tout le pays. Cette mesure a été critiquée par l'OMS (l'Organisation Mondiale pour la Santé), et la FAO (Organisation pour l'Agriculture et l'Alimentation).


L'OMS a également déclaré que le fait de manger de la viande de porc infectée par le virus n'entraînait aucun risque pour les humains.


De plus, selon le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), Bernard Vallat, les élevages de porcs ne sont pas, jusqu'à preuve du contraire, responsables de l'épidémie de grippe.


Leur moyen de subsistance détruit

Rien qu'au Caire, 250 000 chrétiens subsistent grâce à la collecte de déchets et à l'élevage de porcs dans les quartiers pauvres. Que vont-ils devenir ?


Ces abattages auront de graves conséquences. Ils vont affecter les vies de centaines de milliers de fermiers, de producteurs et de livreurs de viande. Les industries liées à l'élevage des porcs seront également touchées.


Si le gouvernement égyptien a promis des compensations, celles-ci risquent fort de ne pas être à la hauteur du préjudice subi. Une violation des droits de l'homme.


Mais alors pourquoi un tel acharnement ? Nadia Tawfiq, une avocate en faveur des droits de l'homme, pense que ce massacre est une attaque contre les chrétiens. « Tous les éleveurs sont des chrétiens et pour les musulmans, le porc est le diable » explique-t-elle. Dans un communiqué de presse, l'Assemblée Copte Américaine a affirmé que « détruire le seul moyen d'existence de ces familles sans véritable compensation est un exemple évident de discrimination et de violation des droits de l'homme. Cela menace directement la survie d'une population déjà pauvre ».


L'association Portes Ouvertes espère également que le virus de la grippe H1N1 ne sert pas de prétexte aux autorités égyptiennes pour éradiquer du pays un animal qui est considéré comme impur par les musulmans.


L'Eglise est présente en Egypte depuis le premier siècle, mais le gouvernement exerce une pression constante sur les chrétiens. Ceux-ci sont victimes de discriminations quotidiennes. Les chrétiens coptes d'Egypte représentent un peu plus de 10% de la population égyptienne.


Source : Portes Ouvertes France


Wednesday 13 May 2009, a 15:47
Pakistan - Les chrétiens sont discriminés jusque dans les camps pour les déplacés
 

Le suprématisme islamique qui traite les koufars (infidèles) comme des impurs, sévit même dans les camps de réfugiés.

Les chrétiens Pakistanais sont victimes de discrimination dans les camps humanitaires.

L'armée pakistanaise attaque les bastions des talibans dans la vallée de Swat au nord-ouest, ce qui a forcé plus de 360.000 civils à fuir les combats en un peu plus d'une semaine.


Alors que le nouvel afflux de civils continue de submerger les camps et que les efforts humanitaires battent leur plein, des milliers de chrétiens sont victimes de discrimination de la part des autorités locales.


Selon une source chrétienne, du personnel désigné par le gouvernement dans les camps refuse aux chrétiens l'autorisation de s'enregistrer. Ces derniers font face à l'ostracisme social, aux menaces et aux abus.


Le chef du Congrès chrétien du Pakistan, le Dr. Nazir S Bhatti, a déclaré que le processus d'enregistrement pour les chrétiens, les sikhs et les hindous dans les camps était cruel, et il a demandé au ministre fédéral des Minorités de mettre en place des camps séparés.


Citant Yousaf Masih, un chrétien déplacé, Bhatti a déclaré : « Le personnel affecté à l'enregistrement qui a été désigné par le gouvernement ne les accepte pas dans les camps, sous prétexte que les familles musulmanes déplacées ne peuvent pas partager la nourriture préparée pour les chrétiens, ou celle qui est préparée par des chrétiens ou distribuée par eux. »


Selon Yousaf, les chrétiens ont été invités à monter des tentes séparées et à préparer leur nourriture séparément.


Faute d'avoir eu accès à un camp avec cinq autres familles, Yousaf est finalement resté dans la maison d'un parent à Peshawar. Ce chrétien a expliqué que c'était même difficile de parler à des représentants de l'ONU en raison de la barrière de la langue.


En outre, il dit que des centaines de familles chrétiennes à Mangora City sont incapables de fuir en raison du coût du transport et de l'irrégularité des services de bus.


Ces cas ne sont toutefois pas une surprise, la population chrétienne au Pakistan ayant fait l'objet de graves persécutions aux mains des fondamentalistes islamiques, qui enlèvent régulièrement des jeunes filles chrétiennes, les forcent à se convertir et parfois brûlent leurs maisons.


Bhatti a demandé que le gouvernement prenne des arrangements particuliers pour extraire les chrétiens de la vallée de Swat et mettre des camps en place pour eux. Selon Bhatti, plus de 500.000 chrétiens dans la Province de la Nouvelle Frontière du Nord-Ouest font face à des difficultés et à des abus.


Il dit que les chrétiens pakistanais appuient pleinement l'offensive militaire contre l'extrémisme taliban.



Pendant ce temps, le responsable des réfugiés pour l'ONU a demandé lundi une aide internationale pour les personnes déplacées qui fuient les combats.


« C'est une urgence énorme qui se développe rapidement et qui va nécessiter des ressources considérables au-delà de celles qui existent actuellement dans la région », a dit Antonio Guterres, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.


« J'appelle la communauté internationale à soutenir l'effort humanitaire pour les Pakistanais déplacés », a-t-il ajouté dans une déclaration.


Les États-Unis ont annoncé 4,9 millions $ d'aide pour les réfugiés.

L'agence humanitaire Church World Service contribue aux besoins de base en fournissant de l'eau, de la nourriture, des abris et des toilettes pour les personnes déplacées. Le personnel humanitaire de l'agence sur le terrain estime que plus de 800.000 personnes sont aujourd'hui déplacées à cause de la violence, en sus des 500.000 qui avaient déjà fui les combats.


Alors que les organismes contribuent à l'établissement de camps pour les personnes déplacées, des milliers de réfugiés cherchent à se réfugier là où ils le peuvent, que ce soit chez des familles, des étrangers, dans des cavernes et des champs, selon le personnel de Church World Service.


Vu les milliers de personnes dans des camps de fortune sans aliments nourrissants, sans abris, sans eau ni toilettes, Church World Service a mobilisé des équipes d'intervention et des secours dans ces régions.


Source : Point de bascule

Tuesday 12 May 2009, a 22:04
Cantique : Seigneur me voici
 




Tuesday 12 May 2009, a 21:53
Ratissage à Beni Ksila et Toudja
 

Une importante opération de ratissage a été lancée par les troupes de l'ANP, tôt dans la matinée de ce mardi 12 mai, dans les maquis forestiers de la région de Toudja et de Beni Ksila, apprennent des sources sécuritaires.

L'opération, qui met à contribution des forces héliportées, s'est engagée dans deux directions, à partir de la localité de Taourirt Ighil (Adekar), à savoir les accès menant vers Toudja à l'est et vers Beni Ksila à l'ouest, selon les constatations de citoyens habitants les localités concernées. Deux axes qui ont connu, durant le mois d'avril dernier, plusieurs incursions terroristes, dont une embuscade qui a coûté la vie à un militaire et un garde communal à Djebla, dans la commune de Béni Ksila.

D'autres sources soutiennent que l'offensive enclenchée ce mardi vise la mise hors d'état de nuire d'un groupe terroriste qui se serait replié dans la région, après avoir été acculé par la pression maintenue ces derniers temps par l'ANP du coté des maquis dépendants de la wilaya de Tizi Ouzou. Aucun bilan des opérations n'était établi par nos sources à l'heure où nous mettons en ligne.



Source : El Watan


Tuesday 12 May 2009, a 16:12
Al Qaïda tente de recruter des kamikazes pour frapper la France
 

L'islam est une religion de paix. Se le répéter jusqu'à s'en convaincre.

Dimanche soir sur TF1, le magazine “7 à 8″ révélait que les services anti-terroristes enquêtaient sur la recherche par Al Qaïda au Maghreb islamique de kamikazes prêts à frapper le sol français. RTL apporte des détails. En garde à vue, un des suspects, mis en examen et écroué depuis, a confié aux policiers avoir été contacté sur Internet par un responsable du réseau.

Tout démarre à la fin de l'année 2008. L'Antiterrorisme démantèle un réseau dit des “filières afghanes” qui visait à envoyer des candidats au djihad en Afghanistan. Un suspect interpellé confie aux policiers qu'un responsable d'Al-Qaida au Maghreb islamique lui a demandé via Internet: “Etes-vous prêt à devenir kamikaze pour commettre un attentat suicide sur le sol français ?” L'homme a refusé. Une enquête a été ouverte sur ces déclarations. Elle révèle que d'autres personnes ont reçu cette proposition.

L'affaire est prise très au sérieux par les services spécialisés. Mais à ce jour, rien ne permet de dire que des terroristes sont prêts à passer à l'action. Le candidat n'a pas encore été trouvé, il faudrait ensuite qu'il s'entraîne au maniement des explosifs et la cible n'est pas définie.


Source : Bivouac-id


Sunday 10 May 2009, a 15:09
Verset du jour
 



Offre pour sacrifice à Dieu des actions de grâces, Et accomplis tes voeux envers le Très-Haut.

Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me glorifieras.

                           - Psaumes 50v.14 -



Sunday 10 May 2009, a 15:04
Site chrétien kabyle : Tamusni.org
 

Tamusni.org 

Un site à découvrir en langue amazigh.
De nombreux cantiques disponibles à l'écoute.


Sunday 10 May 2009, a 14:57
Les maquis terroristes de Kabylie sous pression
 

Les forces de sécurité combinées multiplient les opérations antiterroristes dans la région de la Kabylie.

Selon des informations recoupées auprès de diverses sources, les trois islamistes, armés en question, ont été abattus lors d'une embuscade tendue pas les soldats de l'ANP à la périphérie de la forêt. S'en est suivi un violent accrochage entre les autres éléments de ce groupe terroriste et les militaires. Deux soldats de l'ANP ont été tués lors de cet accrochage qui a fait également neuf blessés. Hier, les troupes de l'armée épaulées par les éléments des détachements de la garde communale de Maâtkas, Souk El Tenine, Béni Zmenzar et Tirmitine ont utilisé la grande artillerie en vue de lancer certainement l'assaut final aux sbires du GSPC qui écument les maquis d'Amjoudh. Certains endroits fortement suspectés ont été passés au crible durant la même journée. En fin de journée, cette offensive militaire se poursuivait et on parle de plusieurs casemates détruites. Cette opération de grande envergure est dirigée par l'adjoint du chef de la 1re Région militaire. Notons enfin que les éléments de l'ANP ont récupéré trois armes de type kalachnikov après l'élimination des trois terroristes à Amjoudh.

Les forces de sécurité, en opération de ratissage dans les maquis de Ghazeroual, à une quarantaine de kilomètres à l'est de la wilaya de Boumerdès, ont découvert cette semaine 4 corps de terroristes activant dans la région. Deux terroristes ont, en fait, été retrouvés égorgés. Ce qui fait dire à des sources sécuritaires qu'ils auraient été éliminés par leurs acolytes après qu'on les ait soupçonnés de vouloir se rendre. Ceci n'est pas nouveau puisqu'il y a deux mois environ, on a procédé à la même découverte du côté de Thenia. Ce qui renseigne sur le climat de suspicion qui règne parmi les groupes terroristes suite aux différents coups sévères qu'ils ont reçus ces derniers mois et qui ont généralement visé leurs responsables. Les deux autres terroristes auraient été éliminés ces derniers jours lors d'une offensive des forces de l'ANP. A souligner également que la lutte antiterroriste dans les autres régions du pays a débouché sur de bons résultats. Trente-deux personnes soupçonnées de « soutien au terrorisme » ont été arrêtées ces dernières semaines par les services de sécurité dans le sud-est du pays.


Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D'après El Watan



Friday 08 May 2009, a 19:35
Mohamed chante pour Jésus
 




Friday 08 May 2009, a 19:10
Conférence Européenne : Islam, quel défi pour les chrétiens ?
 

Du 30 avril au 3 mai, l'Espace Passy Buzenval (Rueil Malmaison) a accueilli la première Conférence Européenne des Chrétiens originaires d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Un événement qui a connu un vif succès en enregistrant plus de 600 inscrits.
Le samedi 2 mai, de 14h à 17h, la conférence portait sur le thème "Islam : Quel défi pour les chrétiens ?". Après l'intervention très appréciée de Guy MILLIERE (Géopolitologue, Professeur à l'Université de Paris VIII et Expert auprès de l'Union Européenne), Paul OHLOTT (Journaliste et Conseiller National du Parti Républicain Chrétien) est intervenu pendant 25 minutes, conjuguant la force des convictions à la douceur de l'amour. Trois autres orateurs ont participé à la réflexion.

Source : Top Chretien

Friday 08 May 2009, a 18:52
Trois terroristes abattus, deux militaires tués et neuf autres blessés
 

En opération de ratissage dans les forêts d'Amejoudh, dans la région de Maâtkas, à une vingtaine de kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, les éléments des forces de sécurité ont réussi, jeudi, dans la soirée, à mettre hors d'état de nuire, trois terroristes. Selon des informations recoupées auprès de diverses sources, les trois islamistes armés en question ont été abattus lors d'une embuscade tendue pas les soldats de l'ANP à la périphérie de la forêt. S'en est suivi un violent accrochage entre les autres éléments de ce groupe terroristes et les militaires. Deux soldats de l'ANP ont été tués lors de cet accrochage qui a fait également neuf blessés dans les rangs de l'ANP.

Vendredi, aussi, les troupes de l'ANP épaulées par les éléments de la garde communale, continuent de bombarder le massif forestier d'Amjoudh. Notons aussi que les éléments de l'ANP ont récupéré trois armes de type kalachnikov après l'élimination des trois terroristes à Amjoudj.


Source : El Watan

Wednesday 06 May 2009, a 21:23
Chrétiens de l'ombre
 

Portes Ouvertes

Wednesday 06 May 2009, a 17:20
Libertés religieuses dans le monde : 13 pays épinglés
 

La Commission indépendante des Etats-Unis sur la liberté religieuse vient de dresser une liste des pays où de graves entorses à la liberté de culte sont commises. Elle se dit préoccupée par le regain d'extrémisme qui menace la liberté religieuse dans divers pays à travers le monde. 13 pays figurent dans le rapport 2009. Ce sont la Birmanie, la Corée du Nord, la Chine, le Vietnam, l'Erythrée, le Nigeria, le Soudan, l'Iran, l'Irak, le Pakistan, l'Arabie saoudite, le Turkménistan et l'Ouzbékistan.

Dans ces pays, dit le rapport, les gouvernements tolèrent ou s'adonnent carrément à de graves violations, à caractère systématique, de la liberté de religion. Des pays tels que l'Afghanistan, la Biélorussie, Cuba, l'Egypte, l'Indonesie, le Laos, la Russie, la Somalie, le Tadjikistan, la Turquie, et le Venezuela figurent sur la « Watch List », la liste des pays à surveiller. « Une des préoccupations majeure de la commission est la menace représentée par le fanatisme religieux sur la liberté de penser, la liberté de conscience, de religion et des croyances à travers le monde. C'est également une menace à la sécurité mondiale et régionale », explique le chef de la Commission, Felice Gaer.


Parmi les pays où les plus graves violations de la liberté religieuse sont perpétrées, la commission a unanimement désigné la Corée du Nord. Dans ce pays il s'agit notamment de brutalités, d'emprisonnement et d'exécutions visant notamment des personnes rapatriées après avoir trouvé refuge en Chine. Au Vietnam la commission fait état de progrès. Toutefois, de graves abus et des restrictions sévères ont été notées.


Au Moyen-Orient et en Iran, la commission cite surtout le cas de l'Iran. « Dans ce pays, le discours officiel et le comportement du gouvernement ont aggravé la situation des couches sociales non-chiites, notamment pour les Bahaïs, les soufistes, les chrétiens évangéliques et les membres de la communauté juive », souligne Richard Land, membre de la Commission.


Au Nigéria, une récente visite a confirmé que le gouvernement tolérait des violations systématiques et outrageuses , affirme Leo Leonard, un autre membre. « Il y a eu des années d'inaction du gouvernement nigérian s'agissant des poursuites judiciaires contres les prédateurs de la liberté religieuse. Le nombre de morts dans la ville de Jos l'an dernier varie de plusieurs centaines à 3000 », relève-t-il, ajoutant qu'il y a eu de nombreux meurtres à Kaduna, Kano, Yelwa. Quelques 10 mille personnes au moins ont été déplacées ces dernières années.


Source : Journal chretien


Wednesday 06 May 2009, a 17:15
Inde : Les chrétiens empêchés d’aller voter
 

« Le jour du vote, sur la route, des arbres bloquaient le passage à au moins six endroits. Les rues étaient désertes, nous étions terrifiés » raconte un responsable d'église à Khandamal. Dans le village de Nilungia, 40 chrétiens ne sont pas allés voter par peur des représailles. D'autres ont reçu des menaces pour influencer leur vote. Ce jour-là, les extrémistes hindous ont empêché de nombreux chrétiens de se rendre aux urnes à Khandamal.


Les élections législatives ont lieu dans toute l'Inde jusqu'au 13 mai. Divisées en cinq phases, elles vont permettre d'élire les 543 députés de l'Assemblée du peuple indien, le Lok Sabha.


Les églises avaient demandé que ces élections soient reportées dans l'Etat d'Orissa où 3000 chrétiens sont toujours dans des camps de réfugiés et où des centaines d'autres ont fui le district de Khandamal après les violences de 2007 et 2008. Le gouvernement n'a pas accédé à leur demande.


Les extrémistes hindous ont déjà fait savoir que si les prévisions électorales ne les satisfaisaient pas, ils intensifieraient les menaces et les violences pour influencer les résultats, attendus pour le 16 mai prochain.


  •  ° Prions pour que Dieu protège les chrétiens qui vont voter.

  •  ° Prions pour que Dieu intervienne dans ces élections et que l'Evangile de Christ continue à être annoncé en Inde.

Source : Portes Ouvertes France

Monday 04 May 2009, a 10:55
Diaporama : Même invisible, Dieu est là!
 




Monday 04 May 2009, a 10:54
Irak : deux soldats US tués par un imam
 

Deux soldats américains ont été tués et trois autres ont été blessés, hier, samedi, par les tirs d'un individu portant un uniforme militaire irakien, à 20 km au sud de Mossoul. «Deux soldats de la Force multinationale ont été tués et trois autres ont été blessés ce soir par des tirs d'armes de petit calibre à un avant-poste à 20 km au sud de Mossoul», dans le nord de l'Irak, a indiqué un communiqué militaire américain. «Selon les premiers rapports, l'individu vêtu d'un uniforme de l'armée irakienne a ouvert le feu sur les forces de la coalition et il a été tué dans cet incident», a ajouté l'armée américaine. Selon un officier de police de Mossoul, le meurtrier était un soldat irakien du nom de Hassan al-Doulaimi et originaire de Dhoulouiyah, à 70 km au nord de Bagdad. Il était l'imam de la mosquée d'un centre de formation militaire, Hammam al-Alil, à 25 km au sud de Mossoul. D'après un bilan établi par l'AFP à partir du site icasualties.org, le nombre de soldats américains morts en Irak depuis l'invasion du pays en mars 2003 s'élève à 4 283.

Source: infosoir

Monday 04 May 2009, a 10:51
Pourquoi la musulmane ne peut épouser le non-musulman
 

Source: Bivouac-id



Monday 04 May 2009, a 10:48
Une grande première en Algérie: Son bras amputé lui a été réimplanté
 

 Un véritable exploit a été réalisé par une équipe de médecins jeudi au CHU Beni Messous. Le petit Chouaib, 5 ans, qui a eu son bras sectionné, se l'est fait réimplanter au cours d'une intervention qui a duré 7 longues heures.
Le petit Chouaib doit maintenant être transféré en urgence en France pour un complément de traitement afin de retrouver l'usage de son bras.
Les médecins ont fait leur travail, au tour des ministères de la Santé et de la Solidarité de faire le leur.

C'est vers 15h 30, jeudi 23 avril, que l'enfant, à demi-conscient, a été emmené dans les bras de son cousin, au service de chirurgie infantile (CCI) du CHU Beni Messous, le corps dégoulinant de sang tandis que le bout sectionné était enveloppé dans un bout de chemise que l'enfant portait au moment du drame. L'infirmière qui l'a accueilli, se remémore l'intensité de ce moment «tragique ». «C'était horrible !», se remémore-t-elle ressentant encore les frissons de cette journée « mémorable». Elle raconte comment «morte de peur», elle a appelé depuis son portable ses enfants au lieu de l'anesthésiste avant que ce dernier ne pointe au bout du couloir. L'anesthésiste a affirmé, pour sa part, que bien qu'il ait déjà eu à voir des scènes aussi bouleversantes au cours de ses 23 ans de carrière, il en a encore des «frissons» quand il se remémore ce moment qu'il n'est pas près d'oublier de sitôt. Mais il fallait prendre la bonne décision. Et le plus rapidement possible. «Nous n'avions pas le choix. Sachant que nous n'avions jamais procédé à une réimplantation d'un membre vital même si les tentatives que nous avons faites par le passé ont été un échec, nous ne pouvions tout de même pas hésiter. Et même si la tension était très forte, il fallait réaliser l'opération. C'est ainsi que nous avons eu l'idée de contacter l'expérimentée équipe médicale du CNMS à sa tête la professeur Benziada considéré comme une référence dans le domaine de la vascularisation».

Y.D

Source: infosoir

Monday 04 May 2009, a 10:25
Cour de Blida : 20 ans de réclusion criminelle contre Hattab, Belmokhtar et Droukdel
 

 

Le tribunal criminel près la cour de Blida a jugé hier 12 personnes pour appartenance à un groupe de terroristes depuis 1994 à 2007 et atteinte à la sûreté de l'Etat.



Il s'agit notamment de Hassan Hattab, de Mokhtar Belmokhtar et de Abdelmalek Droukdel, lesquels ont été jugés par contumace puisqu'ils demeurent « toujours en fuite ». Après les délibérations, le juge a requis une peine de 20 ans de réclusion criminelle à leur encontre. La même peine a été requise contre 6 autres inculpés dans la même affaire alors qu'une autre peine (15 ans) concerne deux autres terroristes. Un seul accusé parmi les 12 terroristes, jugés hier a bénéficié d'un non- lieu. Signalons par ailleurs que 16 affaires liées au terrorisme sont programmées durant la deuxième session criminelle de l'année en cours, laquelle a débuté le 26 avril dernier.



Par Mohamed Benzerga

Source: el watan

Friday 01 May 2009, a 19:28
Verset du jour
 


Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon père qui est dans les cieux.

  Matthieu  7:21

Friday 01 May 2009, a 19:13
France - Un imam soupçonné de prêches violents contre l’Occident et d’autres religions est expulsé vers le Maroc
 

Un imam marocain officiant à Toulon (Var), soupçonné de prêches intégristes, a été expulsé mardi vers le Maroc, a-t-on appris jeudi auprès d'une source proche du dossier.


Mohammed el Idrissi, âgé de 72 ans, était sous le coup d'un arrêté d'expulsion pris par le ministère de l'Intérieur, arrêté qui avait cependant reçu un avis défavorable de la commission départementale d'expulsion (Comex) du Var.


Il a été renvoyé vers le Maroc dans un avion de la compagnie nationale marocaine Royal Air Maroc au départ de Marseille.


A la mi-février, Mohammed el Idrissi, qui officiait depuis sept ans dans une salle de prières du quartier du Pont-du-Las à Toulon, avait dû s'expliquer devant la Comex du Var, à la suite d'un rapport des services de renseignements lui attribuant des discours violents et intégristes, prononcés en arabe, entre novembre 2007 et janvier 2009, contre l'Occident et d'autres religions.


Le ministère de l'Intérieur avait alors pris un arrêté d'expulsion du territoire français.


Mais, au mois de mars, la commission départementale, composée de deux magistrats du tribunal correctionnel de Toulon et d'un magistrat du tribunal administratif, avait émis un avis défavorable à l'arrêté ministériel. Les motivations de la décision des juges n'avaient pas été rendues publiques.


"La commission a considéré que la preuve des faits allégués n'était pas rapportée", avait alors déclaré à l'AFP Me Marc Oreggia, avocat de l'imam.


Les avis de la Comex sont cependant consultatifs et le ministère peut ne pas les suivre comme dans le cas de l'imam marocain.


Source : Point de bascule

Friday 01 May 2009, a 19:07
Chrétiens du Pakistan : Persévérer malgré tout
 

Les attaques d'islamistes visant des chrétiens menacent de gagner l'ensemble du pays, malgré la reprise des opérations militaires gouvernementales contre les talibans.

Le 22 avril dernier, des islamistes ont attaqué la communauté chrétienne de Taiser Town, un quartier d'une banlieue de Karachi où vivent plus de 700 familles chrétiennes dont 300 dépendent de la paroisse catholique St Jude. Une foule d'environ 600 hommes, dont certains étaient armés est entrée dans plusieurs maisons, tirant sur les habitants, brûlant les bibles, saccageant les biens et mettant le feu à six habitations.


L'attaque a fait quatre blessés graves et un mort, Irfan Masih, un enfant de 11 ans, décédé le 28 avril de sa blessure par balle à la tête (1). Depuis l'incident, quatre familles ont quitté la région et plusieurs musulmans en possession d'armes lourdes ont été arrêtés par la police, dont les chrétiens dénoncent aujourd'hui l'inaction pendant l'attaque.


Selon différents témoignages recueillis sur place, le groupe d'islamistes a envahi Taiser Town une vingtaine de minutes après qu'une manifestation pacifique eut été organisée par une quarantaine de chrétiens, protestant contre des inscriptions récemment badigeonnées sur six de leurs lieux de culte chrétiens, telles que « Vive les talibans ! » ou encore « Chrétiens, convertissez-vous à l'islam ou préparez-vous à payer la jizia (taxe prélevée sur les non-musulmans vivant sous la charia, la loi islamique) ! ». Les manifestants chrétiens s'étaient rapidement dispersés après qu'un groupe d'hommes armés leur ait lancé des pierres avant d'ouvrir le feu.


L'attaque a pris par surprise la communauté chrétienne de Taiser Town : « C'était horrible de les voir pénétrer dans les maisons, frapper les femmes et les traîner par les cheveux », raconte Qudoos Masih, blessé au coude par balle. Zarina Masih, quant à elle, a sauvé sa vie et celle de ses deux sœurs en se cachant sous un lit. « Environ une douzaine d'hommes avec de longues barbes ont pénétré dans notre maison alors que nous étions en train de faire la vaisselle. Ils ont commencé à frapper nos cousins et à détruire nos biens », témoigne-t-elle (2). Elle ajoute que les assaillants les ont traités de kafir (‘infidèles') et leur ont dit « d'adhérer à l'islam ou de mourir », tout en brûlant les bibles et d'autres ouvrages chrétiens.


A la suite de cette attaque meurtrière, les Eglises chrétiennes ont demandé que tous au Pakistan prient pour les victimes. Le 24 avril, quatre prêtres catholiques se sont rendus sur les lieux du drame, ont visité les blessés à l'hôpital et se sont entretenus avec la communauté chrétienne ainsi qu'avec des représentants du Muttahida Quami Movement (MQM), l'unique parti politique pakistanais qui s'est déclaré opposé à l'application de la charia dans la vallée de Swat.


« Il est temps aujourd'hui pour les chrétiens de faire l'unité. Nous condamnons la talibanisation du pays et l'extrémisme religieux. Nous devons porter l'affaire en justice », a déclaré le P. Emmanuel Yousaf Mani, directeur de la Commission ‘Justice et Paix' de la Conférence des évêques catholiques du Pakistan (NCJP). Il s'est engagé à faire verser 5 000 roupies à chaque victime et 10 000 roupies pour ceux dont les maisons avaient été incendiées.


Taiser Town est désormais patrouillée par d'importantes forces de police, mais les chrétiens ont reçu comme conseil de ne pas sortir de leurs habitations pour le moment. Cette attaque, inhabituelle dans la province du Sind, relance l'inquiétude grandissante des chrétiens envers le processus de talibanisation du Pakistan, qui menace de s'étendre au-delà de la Province de la frontière du nord-ouest, où il était jusqu'ici cantonné.


Depuis la signature en février dernier (et sa validation définitive début avril) du très controversé accord entre le gouvernement pakistanais et les islamistes, permettant à ces derniers d'instaurer la charia dans la région de Malakand (comprenant les districts de Swat, Buner, Shangla et Lower Dir) en échange d'un cessez-le-feu (3), les talibans, forts de cette victoire, avaient annoncé leur volonté d'appliquer la loi islamique dans tout le Pakistan.


Les talibans ont rapidement tenté de pousser leur avantage en s'emparant, fin avril, du district de Buner, à une centaine de kilomètres seulement de la capitale, Islamabad. Le 28 avril, cédant à de fortes pressions internationales, le gouvernement pakistanais a lancé une offensive de grande ampleur contre les forces islamistes, reprenant le Lower Dir et, le 29 avril, la ville de Dagar, chef-lieu du district de Buner. Les combats auraient, selon les sources militaires, faits plus de 70 morts chez les talibans et provoqué l'exode de la population de la région, évalué pour l'heure à plus de 30 000 personnes (4).

 
(1) Daily Times, 29 avril 2009.
(2) Ucanews, 28 avril 2009.
(3) Cet accord, qui mettait fin à l'affrontement armé opposant le gouvernement pakistanais aux talibans installés dans la vallée de Swat, avait été très froidement accueilli par la communauté internationale et en particulier les Etats-Unis, ces derniers reprochant à Islamabad d'« abdiquer » face à des islamistes liés à Al-Qaida.
(4) Reuters, 29 avril 2009, AFP, 28 avril 2009, AFP, 29 avril 2009.
 Eglises d'Asie, 29 avril 2009)

Source : Journal chretien

Friday 01 May 2009, a 19:01
Erythrée : Soixante-dix chrétiens libérés
 

On leur a simplement dit de rentrer chez eux ! Les 70 anciens prisonniers ne comprennent toujours pas pourquoi ils ont été libérés le 17 avril dernier. Ces chrétiens érythréens avaient été envoyés dans un des camps militaires le plus dur du pays, le camp de Mitire.

Parmi eux se trouvent onze femmes qui étaient détenues car elles n'avaient pas terminé leur service militaire. Il s'agit d'une faute grave dans un pays en constant climat de guerre, où le service militaire obligatoire est de 18 mois, mais qui dure souvent plusieurs années. Les chrétiens qui refusent d'apprendre à tuer en raison de leurs convictions sont placés devant un choix radical : soit renier leur foi et trouver leur place dans un pays à la logique militaire, soit continuer à suivre Jésus et aller en prison.


Plus de 2800 chrétiens sont emprisonnés en Erythrée, détenus dans des conditions terribles, souvent battus et torturés. Mais malgré ces violations des droits de l'homme en Erythrée, la Commission Européenne (CE) devrait bientôt verser au gouvernement érythréen plus de 122 millions d'Euros consacrés au développement.


Portes Ouvertes et trois autres organisations qui militent en faveur des libertés religieuses ont écrit une lettre à la CE pour lui demander une contrepartie au versement de ces fonds, à savoir des progrès visibles concernant les droits de l'homme. Cette lettre, ainsi que la pétition lancée par Portes Ouvertes l'année dernière, ont encouragé la CE à prendre cette demande en considération, si bien que la procédure de distribution des fonds a été retardée par de nouvelles discussions entre l'Erythrée et la CE.


  •   ° Remercions le Seigneur pour la libération de ces 70 chrétiens.
  •  
  •   ° Prions pour les 2800 chrétiens qui sont toujours en prison en Erythrée, dans des conditions très difficiles.
  •   
  •   ° Prions pour que les actions de Portes Ouvertes et des autres organisations continuent à porter du fruit en Erythrée.

Source : Portes Ouvertes France


Présentation
EVANGELIQUE KABYLE

Envoyer un mail à l'auteur
publicité
commentaire(s)
Mohamed et l’inceste juba (13/01/2013 13:38)

Piere : si tu voi...

Bonne Année à tous les imazighens pierre (13/01/2013 13:09)

Bonne année à tous e...

«Jésus m’a ordonné de le suivre» djamel (09/01/2013 20:32)

Dans la religion mus...

Mohamed et l’inceste lomax (07/01/2013 04:52)

La seule chose qui m...

Akbou:Attaque à coups de bouteilles de bière contre la mosquée Ibn Badis mohamed (26/12/2012 06:09)

I do not think your ...

chant de taos amrouche assalas (26/12/2012 03:23)

azul fellawen tanmir...

une petite fille de 4 ans violée dans une mosquée ali (24/12/2012 13:40)

il doive etre egorge...

Akbou:Attaque à coups de bouteilles de bière contre la mosquée Ibn Badis mdsalah23 (20/12/2012 18:21)

Lakoum dinoukoum oua...

laxime des autorités françaises face à l'islamisme amer mdsalah23 (20/12/2012 18:19)

La tolérance est not...

nom de jesus l'vaz n idurar lqvayel (11/12/2012 19:20)

le dernier prophète ...

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter de ce blog renseignez votre adresse mail :


mes catégories
News (200)
Persécution (171)
Islamisme (163)
Evangelisation (116)
Cantiques (98)
Articles (77)
Verset du jour (65)
Terrorisme (52)
Témoignages (49)
Evangelisation (41)
Videos (40)
Persécutions (40)
Culture (35)
Versets du jour (31)
Vidéos (22)
Informations (20)
Coran (19)
Cantique vidéo (15)
Persécution (14)
Témoignages (10)
Terrorisme (9)
Sport (7)
Verset du jour (7)
Evénements (6)
Cantique (6)
Culture (5)
father zakaria (5)
Diaporama (5)
Infos (4)
Islamisme (4)
Vidéo reportage (3)
Actualités (2)
Pensée du culte (2)
Info (2)
islamisme (2)
Vidéo (2)
Cantique Video (2)
Terrorisme Kabylie (1)
terrorisme (1)
news (1)
News (1)
video chant (1)
Poeme (1)
pensée du culte 16 (1)
persécution (1)
VOEUX 2009 (1)
Terrorimse (1)
Portes Ouvertes (1)
cantique video (1)
Video (1)
Racisme (1)
Sites interessants (1)
Perséuction (1)
Cantique- vidéo (1)
Conversion (1)
verset du jour (1)
Persécution (1)
Cinéma (1)
Pescécution (1)
Intolérance (1)
Tolérance (1)
Information (1)
Propagande islamiste (1)
Article (1)
Témoignages Lecteur (1)
No comment (1)
Sites intéressants (1)
Vidéo Témoignage (1)
Insolite (1)
Témoignage (1)
Environnement (1)
Articles précédents
Liste des articles
calendrier
«mai 2009»
LunMarMerJeuVenSamDim
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
archives
2013-01 (10)
2012-03 (27)
2011-06 (31)
2011-04 (5)
2011-03 (11)
2010-12 (9)
2010-11 (6)
2010-10 (7)
2010-09 (11)
2010-08 (20)
2010-07 (31)
2010-06 (27)
2010-05 (30)
2010-04 (71)
2010-03 (26)
2010-02 (35)
2010-01 (37)
2009-12 (32)
2009-11 (29)
2009-10 (38)
2009-09 (29)
2009-08 (50)
2009-07 (42)
2009-06 (12)
2009-05 (78)
2009-04 (31)
2009-03 (42)
2009-02 (37)
2009-01 (44)
2008-12 (38)
2008-11 (92)
2008-10 (101)
2008-09 (115)
2008-08 (198)
thèmes
Islamisme
D'autres blogs sur monGenie
0N SE FAIT LA VIE PLUS BELLE -
Liberté Egalité Fraternité
READYTOPLAY
SOLIBLOG
ON VIT UNE EPOQUE FORMIDABLE !
Best Of

Meslay tutlayt-ik a lɣiḍa.
agraw imaziɣen m ḥettem fell-aɣ( Académie berbère est une obligation)
laxime des autorités françaises face à l'islamisme amer
Chant chretien Kabyle

** ** © Learnorama - conditions générales - développé par Learnorama - Contact